Top 5 du 15 Novembre 2021

1- Plus de la moitié des bâtiments de l’Etat vétustes : L’argentier de l’Etat révèle…

Plus de la moitié du patrimoine de l’Etat est vétuste. L’information a été donnée par le ministre des Finances et du Budget à l’Assemblée nationale.

Abdoulaye Daouda Diallo, l’argentier de l’Etat, qui faisait face au députés ce lundi pour défendre le projet de loi  sur la création de la société nationale de gestion et d’exploitation du patrimoine bâti de l’Etat a indiqué que le parc de l’Etat est constitué de 1695 bâtiments  identifiés (Compte non tenu des écoles et autres infrastructures publiques).

Mais problème, 67% de ce patrimoine est vétuste. «Et sur  ces 67%, 11% sont dans un état très vétuste. Voilà la situation du patrimoine que nous avons.» Il indique que l’Etat continue à recenser les immeubles qui seront au fur et à mesure intégrés dans  la comptabilité patrimoniale de l’Etat, rapporte Igfm.

2- Effectif carcéral : 10532 détenus pour une capacité d’accueil de 4924

Malgré l’évasion fracassante du célèbre détenu Modou Fall alias Boy Djiné, dont la cavale a pris fin au bout de quelques jours, non loin de Tamba, au Sénégal, se faire la malle n’est pas la règle dans les prisons. En effet, sur un total de 10 532 détenus qui croupissent en taule, seuls 18 ont réussi à s’évader en 2020. Sept (7) ont été repris, que le reste qui fait toujours l’objet de traques intenses est encore dans la nature.

En sus de la vétusté des locaux qui abritent les établissements pénitentiaires, l’inadéquation entre la capacité d’accueil de ces centres de détention et la population carcérale constitue sans doute une contrainte majeure pour une bonne gestion des prisons. Et les choses peuvent encore se dégrader, si dans le budget 2022, aucun crédit n’est alloué aux travaux de réhabilitation de ces infrastructures. Du coronavirus qui a fait craindre le pire dans les établissements pénitentiaires. En effet, à la survenue du Covid-19, l’administration pénitentiaire a très tôt compris le danger et les risques d’une infection qui aurait eu des effets désastreux sur les détenus.

Des mesures de réaménagement des peines ont ainsi été adoptées, sans compter la baisse des placements systématiques sous mandat de dépôt de prévenus. Naturellement, cette baisse de la population carcérale liée à la pandémie du Covid-19, ajoutée à la construction et réhabilitation des maisons d’arrêts et de correction, a eu pour conséquence une baisse du taux d’occupation dans nos prisons. Les capacités d’accueil se sont améliorées, notamment dans les maisons d’arrêts et de correction de Sébikotane (500 places), Mbour (300 places), Bignona (150 places) et Camp pénal de Koutal (400 places). De nouvelles capacités d’accueil qui ont entraîné une chute du taux d’occupation. En effet, de 249% en 2019, le taux d’occupation qui exprime le nombre de détenus par rapport à la capacité réelle des prisons, est passé à 214% en 2020, renseigne L’Oservateur.

3- Thiénaba : Investi à son insu, le petit-fils d’Amary Ndack Seck fait retirer son nom de la liste Bby

Serigne Aliou Seck “Borom Ndigël” a été investi, à son insu, par le maire de Thiénaba, Talla Diagne, sur la liste de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY). Un acte qui a mis le marabout dans tous ses états.

À DÉCOUVRIR

Selon L’Observateur, le petit-fils d’Amary Ndack Seck a tout simplement demandé au maire de retirer son nom de la liste de la mouvance présidentielle.

“Je n’ai pas de coloration politique. Que tout le monde sache que je n’ai donné à personne l’autorisation de me mettre sur une liste (…) Je n’ai pas de parti politique. Je ne suis avec aucun politicien“, précise Serigne Aliou Seck. Non sans préciser que le maire lui avait demandé sa carte d’identité et qu’il ne savait pas que c’était pour l’inscrire sur la liste de BBY, informe Senego.

4- Liberté provisoire : Les rappeurs Simon et Kilifeu édifiés ce mardi

Les rappeurs Landing Mbessane Seck dit «Kilifeu » et Simon Niaga Kouka qui aurait des problèmes de santé, seront édifiés sur leur sort demain, mardi. La Chambre d’accusation se penche sur les demandes de mise en liberté provisoire introduites par leurs conseils. 

Cette sollicitation des avocats a été faite après leurs auditions dans le fond du dossier. En prison depuis le 13 septembre dernier, Kilifeu et X pour inconnu à identifier sont visés pour « corruption, tentative de faux dans un document administratif et tentative de trafic de migrants ». 

Pour sa part, Simon qui serait très malade, est sous le coup d’une inculpation pour « tentative de trafic de migrants et complicité d’usage de faux ».

Thierno Amadou Diallo, à l’origine de l’éclatement du scandale, a été lui inculpé pour « complicité de corruption, complicité de tentative de faux, usage de faux document administratif et de complicité de trafic de migrants », relate pressafrik.

5- Louga : Un véhicule particulier se renverse et percute 7 piétons, 1 mort et 6 blessés enregistrés

La route est devenue accidentogène en ce début de semaine. Après l’accident de la circulation survenu à Bambey ce lundi matin occasionnant 15 blessés dont 6 dans un état grave, un autre accident vient de se produire. Cette fois-ci, c’est à Sakal, dans la région de Louga. 

Le bilan provisoire fait état d’un mort et de 6 blessés, selon la Rfm. La même source de renseigner qu’un véhicule particulier s’est renversé avant de percuter 7 piétons.

La rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess