Top 5 du 9 Juillet 2022

1- Sénégal : Une partie des musulmans célèbre la tabaski ce samedi

Au Sénégal, les musulmans peinent à célébrer le même jour les deux grandes fêtes de la communauté, la Tabaski et la Korité (Lahid El Fitre) en raison de divergences sur l’apparition du croissant lunaire.

Selon nos confrères du quotidien Le Soleil.sn, une partie des musulmans sénégalais célèbre ce samedi la fête de Lahid Al Ahda à l’appel de la Coordination des musulmans du Sénégal.

La grande majorité des fidèles se référant aux décisions de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire va célébrer dimanche la fête également surnommée Tabaski.

2- Tabaski : 516 détenus graciés

3- Elections Législatives : Les fonctionnaires en campagne seront privés de salaire

Les agents de l’Etat candidats aux législatives du 31 juillet et désireux de prendre part à la campagne, qui débute ce dimanche, peuvent quitter leur poste pour aller à la pêche aux électeurs. La ministre de la Fonction publique et du Renouveau du service public, Mariama Sarr, informe qu’une autorisation spéciale sera accordée aux demandeurs.

D’après Seneweb, le journal L’AS, qui a consulté le communiqué indique que les bénéficiaires de ces autorisations ne seront pas payés pour la période de leur absence. Celle-ci s’étale de la date de dépôt de la candidature en question à la fin des opérations électorales. En revanche, rapporte la même source, les absences ne seront pas déductibles des congés des agents concernés.

4- Vexé par le rejet de son mouton de Tabaski par Sonko, Doudou Ka parle d’aveu de faiblesse

À DÉCOUVRIR

A l’occasion de la fête de Tabaski, Le Directeur de l’AIBD et responsable de l’ Apr, Doudou Ka a envoyé comme à l’accoutumer selon lui, un mouton au maire de Ziguinchor, Ousmane Sonko. Un mouton qui lui a été renvoyé par le destinataire. Un geste que le responsable de l’Apr n’a surement pas pu digérer. Dans son compte twitter, Doudou Ka qualifie, le refus de Sonko d’accepter le mouton en guise de cadeau comme etant « un aveu de faiblesse »

« L’esprit de responsabilité ne se décrète pas. #SonkoOficiel a refusé le mouton que j’offre à mon maire de #Ziguinchor à chaque #tabaski. C’est son droit. Mais quel mauvais coup à l’humanisation de la politique. Un aveu d’une faiblesse qui mélange courtoisie et rivalité politique », publié sur twitter.

5- Alioune Tine : « J’ai l’impression qu’on veut me liquider »

La rencontre entre le leader de Pastef, Ousmane Sonko et le président en exercice de la CEDEAO, Umaro Embalo, continue de faire du bruit. Le journaliste, Madiambal Diagne, révèle sur Twitter que la rencontre a été arrangé par Alioune Tine.

Dans la foulée, le fondateur du think tank Africajomcenter a répliqué pour « recadrer » le patron du groupe « Avenir Communication ».

Joint au téléphone par Seneweb, Alioune Tine souhaite tourner la page : « J’en ai fini avec cette histoire. Quand on a à faire avec une personne de mauvaise foi, il est inutile de polémiquer et je n’ai du tout pas envie de lui répondre. Je fais mon travail avec une conscience tranquille ». L’ancien Coordonnateur de la Raddho dénonce, toutefois, une campagne de dénigrement orchestrée contre lui : « Ce n’est pas hasard si je fais l’objet d’attaques de leur part, la première vient du ministre de l’enseignement supérieur. C’est comme si certains ont l’ambition de me liquider ». Poursuivant Alioune Tine déclare qu’il ne se laissera pas intimider : « Je leur souhaite beaucoup de courage ». 

La rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess