Tribunal de Dakar : Un poissonnier exerçant au marché de Pikine arnaquait des taximen en se faisant passer pour un responsable à la Dic

Tribunal de Dakar : Un poissonnier exerçant au marché de Pikine arnaquait des taximen en se faisant passer pour un responsable à la Dic
Le poissonnier Mohamed Ba a comparu devant la barre du tribunal d’instance de Dakar ce vendredi 10 juin, pour répondre des faits de filouterie et d’usurpation de fonction. Pour ces délits, il a bénéficié d’une peine assortie de sursis allant de 3 mois à 6 mois.
Âgé de 63 ans, Mohamed Ba, père de 13 enfants avec deux épouses, a vraiment du cran. En effet, le poissonnier se faisait passer pour un patron à la Division des investigations criminelles (DIC) pour arnaquer d’honnêtes taximen.
Son modus operandi étant d’arrêter des chauffeurs de taxi pour leur proposer des courses prétextant que la courroie de sa voiture a été coupée par son chauffeur. Et pour le règlement de la course, il demandait au taximan son numéro de téléphone pour un transfert d’argent. Ce qu’il ne fera jamais du reste. Une fois arrivé à destination, il demande au chauffeur de taxi de l’attendre avant de fondre dans la nature.
Les taximen roulés dans la farine vont passer par les réseaux sociaux, notamment les groupes WhatsApp pour le dénoncer et alerter leurs autres collègues. Ayant reçu l’alerte, le taximan Modou Seck l’a coincé au Rond-point EMG.  Le prévenu l’avait arrêté pour refaire le même coup, mais Il ne savait pas que ce jour les choses allaient mal se passer. Le taximan le prend et joue le jeu. Arrivé au rond-point de Hann, le taximan est descendu pour le signaler aux policiers qui étaient en service, et qui vont procéder à son arrestation. Il sera conduit au commissariat de Grand-Yoff.
Placé sous mandat de dépôt à la prison de Rebeuss, il a été donc jugé ce vendredi 10 juin au Tribunal d’Instance de Dakar.
Les débats d’audience ont permis au Tribunal de savoir que le mis en cause n’a jamais possédé de véhicule. Les parties civiles Ibrahima Mbaye, Ndiaga Badiane, Modou Seck, Bassirou Mbaye et Abdoulaye, tous des chauffeurs de taxi ont fait les mêmes déclarations à la barre.
Devant le prétoire, le prévenu a nié l’usurpation de fonction avant de reconnaître avoir commis des actes de filouterie à l’égard des parties civiles.
Le procureur a requis 6 mois de prison ferme après confusion des peines.
Selon la défense assurée par Me Abdy Nar Ndiaye, la matérialité des faits ne souffre d’aucune contestation. « Je lui ai demandé de reconnaître son erreur. Je sollicite une application bienveillante de la loi parce qu’aujourd’hui, sa femme est en état de grossesse de 6 mois. Il faut lui tendre la perche au regard de son âge et des enfants qu’il doit nourrir », a plaidé l’avocat.
Le juge, après en avoir délibéré, a déclaré le prévenu coupable avant de le condamner à 3 mois assortis de sursis pour filouterie et 6 mois de sursis pour usurpation de fonction avec confusion des peines…
 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

Total
0
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess