VÉLINGARA – Modernisation de la «capitale des Chiites» : Darou Hidjiratou en chantiers

Le petit village de Darou Hidjiratou, département de Vélingara, sera dans 2 ans une localité avec des routes larges, bitumées, illuminées et vertes avec une résidence royale et plusieurs logements pour des étrangers. C’est le vaste chantier entamé par son prodigue fils Chérif Mohamed Aly Aïdara. Le guide des musulmans chiites du Sénégal va investir plusieurs milliards pour la modernisation de son village natal.

Darou Hidjiratou, village au centre-est du département de Vélingara, va bientôt changer de visage. Dans 2 ans au maximum, il va disposer de routes goudronnées, bordées par des palmiers à côté de lampadaires alimentés au mix-énergie (moitié solaire, moitié thermique). «Ce sont des routes de 24 m de large. Au total, nous comptons construire 21 km de routes dans la partie nord-ouest du village, sur 6 allées qui se croisent sous forme de damier, sur une assiette foncière de plusieurs dizaines d’hectares.»
Le guide des musulmans chiites Mozdahir du Sénégal, Chérif Mohamed Aly Aïdara, a donné ces détails jeudi passé à un groupe de journalistes venus visiter le vaste chantier entamé dans son village natal, commune de Bonconto, département de Vélingara. Les travaux ont démarré depuis plusieurs mois et les routes toutes dégagées sont déjà revêtues de latérite rouge, de gros engins trouvés sur place à l’œuvre. A la lisière du village, à l’extrême nord-ouest, trône un imposant bâtiment déjà totalement crépi au ciment, une clôture d’enceinte de près d’un hectare avec des parkings automobiles et des allées piétonnes. Toutes les installations électriques et la plomberie sont effectuées. Mawlaana Chérif Mohamed Aly Aïdara dit : «Ici est prévue la résidence de mes illustres hôtes. Parmi eux il y aura des princes, des rois, des guides religieux, des chefs d’Etat, des ministres et beaucoup d’autres illustres anonymes. J’ai initié ce chantier pour me permettre de passer du temps dans mon village natal. Parce que partout où je séjourne, même le temps de 2 jours, des gens m’y trouvent pour recueillir des prières, pour des problèmes personnels. Déjà une semaine chez moi, ce sont plusieurs personnalités qui veulent me trouver ici. Il y a un minimum de confort à offrir à ces hôtes. A terme, dans 2 ans inchaallah, je n’aurai pas de difficultés à recevoir n’importe quel hôte chez moi. Le village pourrait accueillir de grandes conférences religieuses.» Ce n’est pas tout. «Du côté nord de ce terrain, nous avons prévu de mettre 50 logements. Des amis et talibés, à travers le monde, ont exprimé le vœu d’en acquérir. Je préfinance, et puis ils les achètent.» Le chantier devra être réceptionné dans 2 ans et va coûter «2 à 3 milliards de francs Cfa. Pour des chantiers de ce genre, il est difficile de tout prévoir à l’avance avec exactitude. A chaque étape de nouvelles propositions d’aménagement peuvent se présenter».
Avant ce projet, Chérif Mohamed Aly Aïdara a construit dans ce village une grande mosquée d’un coût de 500 millions de francs Cfa.

via LeQuotidien

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Saisie de chanvre indien et de produits pharmaceutiques : La Douane dit halte aux trafiquants

Next Post

Au Maroc, les militants bien loin du « grand moment d’euphorie » de février 2011

Related Posts