Vol de bijoux d’une valeur de 5 millions : la domestique risque deux ans de prison pour un supposé vol de bijoux de sa patronne…

Poursuivie pour vol au préjudice de son employeur Ndèye Lissa Niang,d’un montant de 5 millions de nos francs, la domestique Astou Ndiaye née en 1986 risque de passer les 4 prochains mois en détention, si le juge suit le parquet. Attraite à la barre du Tribunal des flagrants du tribunal d’Instance de Dakar, la mise en cause sera édifiée sur son sort le lundi 10 janvier 2022.

Vol de bijoux d'une valeur de 5 millions : la domestique risque deux ans de prison pour un supposé vol de bijoux de sa patronne…
Recrutée comme femme de ménage, Astou Ndiaye n’a fait que 13 jours dans la maison de sa patronne avant d’être accusée de vol de bijoux précieux. 

À la barre, la prévenue a nié catégoriquement les faits qui lui sont reprochés. « J’ai travaillé pendant 13 jours pour la dame. Elle avait remis les clés au gardien lorsqu’elle a  voyagé. Cela fait 10 ans que je travaille et je n’ai jamais eu ce genre de problèmes. Elle m’a appelé le vendredi pour nettoyer et je suis partie le samedi. Le lundi je suis revenue sonner, mais personne n’a répondu et j’ai donc rebroussé chemin. Le mardi, je n’ai pas vu ses appels. Par la suite, Pape Ndiaye le gardien m’a appelé vers les coups de 22 heures, mais je n’ai pas pu répondre parce j’étais avec mon mari », se dédouane-t-elle.

À son tour, la partie civile Ndèye Lissa Niang informe avoir recruté la prévenue depuis le 1er novembre. “Elle a disparu et ne répondait plus à mes appels alors qu’elle devait reprendre lundi. Elle a rejeté les appels avant de me bloquer. Une semaine après sa désertion, à ma grande surprise, un pendentif en diamant, des bijoux en or avaient disparu.  Je vis toute seule, ma famille est à l’étranger et je n’héberge personne. Le gérant lui a dit qu’il devait lui remettre un chèque de 50 000 francs Cfa et qu’il avait besoin de son adresse, mais elle n’a pas voulu venir. C’est sur ces entrefaites, qu’elle a été arrêtée après géolocalisation…”

La plaignante ajoutera que lorsqu’elle partait le vendredi, elle a laissé la prévenue dans l’appartement. Des allégations, que la mise en cause a contestées avant de déclarer que le dimanche, Pape Ndiaye le gérant de l’immeuble, lui a demandé de l’aider à ranger l’appartement.

Témoin dans cette affaire, Pape Ndiaye a contesté les déclarations d’Astou Ndiaye. Selon lui, la mise en cause est venue à deux reprises travailler en l’absence de Madame Niang. 

Après la plaidoirie des avocats, le parquet a requis 2 ans d’emprisonnement dont 4 mois ferme. 

Le jugement sera rendu le lundi 10 janvier prochain…


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess