9-Mai : le président Zelensky fait le lien entre la victoire sur le nazisme, la guerre en Ukraine et l’avenir de l’Europe


Capture d’écran du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, lors de son discours annuel sur la seconde guerre mondiale, près de Kiev, le 8 mai 2022.

A l’heure où le président russe Vladimir Poutine prononçait sur la place Rouge son discours annuel sur la guerre de 1941-1945, cette année presque entièrement consacré au conflit en Ukraine, son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky diffusait une vidéo de lui-même marchant seul sur l’avenue Khrechtchatyk de Kiev, là où ont lieu d’habitude les cérémonies nationales dans son pays.

Alors que la bataille des mémoires fait rage – Moscou comme Kiev faisant fréquemment référence à la seconde guerre mondiale lorsqu’ils évoquent l’offensive militaire que mène la Russie contre l’Ukraine depuis le 24 février –, le président Zelensky s’est une nouvelle fois inscrit dans la lignée des combattants ukrainiens qui ont lutté contre le nazisme au sein de l’Armée rouge ; il n’évoque ainsi jamais l’Etat indépendant d’Ukraine pro nazi créé à Lviv en 1941, et il rend hommage, dans tous ses discours, au lourd tribut payé par les « huit millions d’Ukrainiens » tués durant la guerre, victimes des tueries perpétrées par l’armée allemande ou comme soldats de l’URSS.

« Nous sommes fiers de nos ancêtres qui, avec les autres nations de la coalition anti-Hitler, ont vaincu le nazisme. Et nous ne laisserons personne s’approprier cette victoire », a déclaré Volodymyr Zelensky. Evoquant le conflit actuel et l’argument brandi par Moscou d’une « dénazification » de l’Ukraine, il a poursuivi : « Notre ennemi rêvait de nous voir renoncer à fêter le 9-Mai et la victoire sur les nazis pour que le mot dénazification obtienne une chance. » Or, a-t-il rappelé, « des millions d’Ukrainiens ont combattu le nazisme ».

Le président ukrainien a évoqué les villes de son pays où des bataillons ukrainiens de l’Armée rouge ont vaillamment lutté contre l’armée allemande. « Les nazis ont été expulsés de Luhansk, de Donetsk, de Kherson… Ils ont été expulsés de Yalta, de la Crimée entière… Marioupol a été libérée… Les nazis ont été expulsés de toute l’Ukraine. » Le choix des mots fait mal, ces localités étant actuellement occupées par l’assaillant russe. « Les villes que j’ai citées nous inspirent, et nous donnent la foi dans le fait que nous chasserons les occupants de notre terre. »

« Une guerre entre deux visions du monde »

M. Zelensky a continué à dresser un parallèle entre les deux conflits pour expliquer que « le jour de la victoire sur les nazis, nous nous battons pour une autre victoire. La voie vers cette victoire est longue mais nous n’avons pas de doutes sur notre victoire. Et très bientôt l’Ukraine fêtera deux “Jours de la Victoire”. Nous avons vaincu à l’époque, nous vaincrons maintenant. Et [l’avenue] Khrechtchatyk verra la parade de la victoire. »

Il vous reste 50.35% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess