Astrologues et médiums au secours de « l’opération spéciale » russe en Ukraine

LETTRE DE MOSCOU

Vous pensiez que le conflit en Ukraine avait quelque chose à voir avec l’impérialisme russe ? Avec les ambitions personnelles du président Vladimir Poutine ? Avec l’expansion de l’OTAN ? Erreur ! « Ce qui se passe entre la Balance Vladimir Poutine et le Scorpion Joe Biden est tout à fait typique des relations zodiacales. On observe souvent chez Poutine la tentative de maintenir un équilibre, de chercher un accord. Et seulement quand c’est impossible, il passe à l’offensive. Le Scorpion, lui, frappe délibérément, après avoir trouvé le point faible de son adversaire. »

Pas convaincus par cette explication fournie par l’astrologue russe Tamara Globa ? Essayez Svetlana Dragan, « astrologue géopolitique » : « Ce qui se passe, c’est une tentative de la Russie de se libérer de son statut de colonie et des modèles imposés par l’Ouest, le transhumanisme, l’extrémisme économique, et en général la suppression de l’homme. C’est une bataille entre un ancien monde et un nouveau monde, c’est toute la pyramide cosmique qui se modifie. »

Ces commentaires un rien baroques n’ont rien de marginal. Qu’on en juge : la première vidéo citée, une interview de Tamara Globa diffusée le 30 mars, totalise 11,8 millions de vues sur YouTube. Elle s’accompagne de milliers de commentaires reconnaissants (et de quelques autres sarcastiques). La vidéo de Svetlana Dragan du 16 avril compte, elle, 2,5 millions de visionnages. Et bien d’autres acteurs plus modestes se sont positionnés sur ce marché. Exemple : Rami Blekt, 150 000 vues. Qui tranche : « Selon les astres, la République populaire de Donetsk et celle de Louhansk n’appartiennent pas à l’Ukraine. »

Le succès des astrologues n’a rien d’étonnant. Il répond à l’angoisse profonde qui traverse la société russe dans une période troublée. Qui plus est, le terrain est favorable. La perestroïka, au milieu des années 1980, s’est accompagnée d’une passion débordante pour le paranormal, avec l’apparition de médiums vedettes ou encore d’émissions de télévision massivement regardées. Cet appétit s’était toutefois calmé avec l’apparition d’une certaine stabilité au milieu des années 2000.

Segment important de l’opinion

A ce besoin de comprendre, exprimé par de simples citoyens, répond, du côté du pouvoir, un besoin d’expliquer en termes simples. Car ces vidéos ont un point commun, outre leur jargon difficilement compréhensible et la banalité de certaines prévisions (mention spéciale à : « Le secteur aérien en Russie va souffrir en 2022 »). On y trouve une série de messages récurrents : le monde extérieur est terrifiant ; la Russie souffre moins que les autres ; rien ne sert de chercher à comprendre ; rien ne dépend de nous ; faisons plutôt le bien autour de nous.

Il vous reste 61.28% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess