Au Brésil, Felipe Neto, youtubeur en croisade contre Bolsonaro

Le youtubeur brésilien Felipe Neto à Rio de Janeiro, en août 2019.

LETTRE DE RIO

C’est un classement qui en dit long. En septembre 2020, le magazine américain Time dévoilait son prestigieux palmarès des cent personnalités les plus influentes au monde en 2020. Deux noms de Brésiliens figurent alors sur la liste : aux côtés du très polémique président du pays, Jair Bolsonaro, se trouve également un jeune homme de 33 ans, Felipe Neto, youtubeur de profession, sourire timide, regard sombre, crinière brune, le bras gauche tatoué d’un mystérieux hibou. Deux Brésil, face-à-face.

Inconnu à l’international, l’homme est pourtant l’une des personnalités les plus populaires du pays. Qu’on en juge : avec plus de 41 millions d’abonnés sur le site Web de partage de vidéos en streaming (auquel on peut ajouter 13 millions de followers sur Twitter et autant sur Instagram), Felipe Neto est selon tous les classements l’un des dix youtubeurs les plus suivis et influents de la planète.

Sa force de frappe en ligne, le jeune internaute la dirige désormais tout entière contre son pire adversaire : Jair Bolsonaro, son compagnon de classement du Time, une « figure néfaste et violente » selon lui.

Lire aussi Pour le président Jair Bolsonaro, « le Brésil est en faillite, je ne peux rien faire »

Destruction de l’environnement, inaction face au Covid-19, homophobie, accusations de corruption, apologie de la torture… les raisons justifiant son opposition ne manquent pas. « Je pourrais continuer cette liste jusqu’en 2035 mais ça ne rentrerait pas dans votre article », explique le youtubeur, qui a choisi de répondre aux questions du Monde par écrit.

Descendu depuis deux ans dans l’arène politique, le jeune homme multiplie désormais les interviews et les prises de position contre sa bête noire, qu’il traite de « fasciste ». Invité par la prestigieuse émission politique « Roda Viva » en mai 2020, il a également publié en juillet de la même année, sur le site du New York Times, une vidéo d’opinion, en anglais.

Des menaces de mort quotidiennes

En novembre, le youtubeur franchit un nouveau pas dans son engagement, appelant publiquement par le biais des réseaux sociaux à voter pour plusieurs candidats de la gauche alternative. « Je suis un social-démocrate. Je défends le capitalisme. Je crois en l’initiative privée mais, en même temps, je défends l’action de l’Etat pour diminuer les inégalités », explique Felipe Neto.

Tout cela peut sembler parfois un peu léger sur le fond, voire creux. Qu’importe : Felipe Neto parle simple et vrai, séduit et convainc, notamment chez les plus jeunes. Pour beaucoup, il serait même aujourd’hui le meilleur opposant à Jair Bolsonaro, « l’un des plus efficaces » même, selon le député de gauche de Rio David Miranda, qui a signé sa biographie dans le Time. Preuve amère du succès : le youtubeur reçoit aujourd’hui chaque jour des menaces de mort par dizaines. « Je ne réponds jamais », insiste Felipe Neto, qui jure de ne jamais fermer ses comptes en ligne, « car c’est ça qu’ils cherchent justement à obtenir de moi : mon silence ».

Il vous reste 52.1% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

via LeMonde

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

CAN U20 : exploit de la Centrafrique, qualifiée avec la Tunisie et le Burkina Faso !

Next Post

Accord temporaire pour maintenir une surveillance sur le nucléaire iranien

Related Posts