Au Brésil, la commission d’enquête parlementaire sur le Covid-19 approuve le rapport qui recommande l’inculpation de Bolsonaro

La commission d’enquête parlementaire (CPI) sur la pandémie au Brésil a approuvé tard, mardi 27 octobre, le rapport accablant de ses six mois d’enquête, qui recommande l’inculpation du président Jair Bolsonaro pour neuf crimes, dont « crime contre l’humanité ».

Sept des 11 sénateurs qui ont mené les travaux de la CPI ont approuvé le texte qui demande également l’inculpation de 77 autres personnes, dont plusieurs ministres, ex-ministres, entreprises, et les trois fils aînés de M. Bolsonaro, tous des élus.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés La gestion « criminelle » de la pandémie de Jair Bolsonaro au Brésil

Pour la commission, les crimes cités dans le rapport sont « intentionnels », le gouvernement Bolsonaro ayant délibérément décidé de ne pas prendre les mesures nécessaires pour contenir l’épidémie de Covid-19 qui a fait plus de 600 000 morts dans son pays.

Des accusations graves, qui devraient toutefois avoir une portée surtout symbolique, le président d’extrême droite bénéficiant de soutiens au Parlement à même de lui éviter l’ouverture d’une procédure de destitution. De même, le procureur général, Augusto Aras, un allié de M. Bolsonaro, peut faire barrage à toute inculpation.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess