Au Brésil, un juge de la Cour suprême annule les condamnations de Lula

L’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva assiste à une cérémonie pour recevoir la citoyenneté d’honneur de Paris, en mars 2020.

Un juge de la Cour suprême du Brésil a ordonné, lundi 8 mars, l’annulation de l’ensemble des condamnations de l’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva pour corruption, le rendant potentiellement éligible pour se présenter à l’élection présidentielle de 2022 et y affronter Jair Bolsonaro, le président actuel.

Cette décision, qui a fait l’effet d’une bombe au Brésil, a été prise par le juge Edson Fachin, selon lequel le tribunal de Curitiba (sud) qui avait condamné Lula dans quatre procès n’était « pas compétent » pour juger ces affaires.

Lula a été président du Brésil entre 2003 et 2011 avant d’être condamné en 2018 à l’issue d’un procès controversé pour corruption dans l’affaire « Lava Jato » (« lavage express »). Il avait été libéré à la fin 2019.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Je sors sans haine » : l’ex-président brésilien Lula libre après un an et demi en prison

Le Monde avec AFP

Contribuer

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

#LuBess