CAN 2023 / Eléphants de Côte d’Ivoire : la FIF s’est peut être tirée une balle au pied à cause de ce choix

Dans un an débute en Côte d’Ivoire la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2023). Le Pays hôte s’active sur le plan des infrastructures pour faire bouger les lignes et les choses avancent, selon les autorités ivoiriennes. Mais l’équipe Nationale et son sélectionneur inquiètent les amoureux du football.

Qui vont-ils aller voir ? Qui iront-ils supporter ? Qui iront-ils regarder le 23 juin 2023, à l’occasion du début de la CAN 2023 ? Certainement et sauf cas de force majeur, le pays organisateur, la Côte d’Ivoire qui ouvrira le bal au Stade d’Ebimpé.  Mais le fait de disputer le premier match est un privilège, mais arriveront-ils à passer le premier tour ? Beaucoup d’Ivoiriens pensent que oui, d’autres répondent par la négation, tandis que d’autres sont sans réponse.

Car l’équipe Nationale de Côte d’Ivoire contrairement à ce que certains Ivoiriens pensent ne se porte pas bien. La faute à des choix tactiques et des entraineurs qui ne connaissent pas vraiment l’équipe. Beaumelle en a fait les frais, deux défaites de trop (contre la France- 2-1, contre l’Angleterre  3-0) en amical et les défaites d’ordre officiel dans des rencontres importantes (Cameroun –Eliminatoire Coupe du Monde 2022-, Egypte-huitième de final de la CAN 2022) ont eu raison  de lui.

Mais pourquoi a-t-il payé le prix fort ? La réponse: Baumelle ne connaissait pas les joueurs, il ne savait pas vraiment les utiliser.

lire aussi: Ligue des Nations / Autriche-Danemark: les raisons profondes de l’apparition d’un trou sur la pelouse

Juste après son départ à la tête de l’encadrement technique des Eléphants de Côte d’Ivoire, voici  que le Président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) Idriss Diallo et son équipe décident de recruter un entraineur expérimenté mais qui ne connait pas le continent africain,  puisqu’il n’y a jamais exercé. Est-ce un mauvais choix ? De l’avis de plusieurs journalistes et passionnés du ballon rond, ce choix de recruter Jean-Luc Gasset, ancien adjoint de Laurent Blanc à Bordeaux, qui en plus n’a jamais exercé en tant que sélectionneur est mauvais. Car son manque d’expérience peut aller en défaveur de l’immense enjeu de remporter la CAN à domicile. Nous en voulons pour preuve ces statistiques peu convaincantes:

A Bordeaux où il a pris les rênes après le départ de Laurent Blanc, Gasset en 39 matchs enchaine 20 défaites, 13 victoires et 6 matchs nuls. Des résultats non rassurants.

Malgré ses débuts plutôt encourageant contre la Zambie (3-1) à Abidjan à l’occasion des qualifications de la CAN 2023 dont la Côte d’Ivoire est qualifiée d’office en tant que pays hôte, le nul (0-0) contre le Lésotho concédé ce jeudi en Afrique du Sud et des choix, schémas approximatifs dans le jeu ivoirien mettent des doutes sur la capacité des Eléphants à relever le grand défi de Juin 2023. Alors Idriss Diallo a-t-il commis l’erreur de faire venir Jean-Luc Gasset ?

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess