Comment Muhammad Ali a négocié avec Saddam Hussein la libération de 15 otages américains en 1990

On se souvient généralement de Muhammad Ali pour sa brillante carrière de boxeur. Il a remporté trois fois le titre de champion du monde des poids lourds et a été un fervent défenseur des droits civiques, ainsi qu’un philanthrope. Ce dont on ne se souvient pas toujours, c’est du rôle qu’il a joué dans le retour de 15 Américains retenus en otage en Irak par Saddam Hussein à l’approche de la guerre du Golfe.

Ali y est parvenu en 1990 grâce à sa « tournée de bonne volonté » à Bagdad, une tournée qui a été fortement critiquée par le gouvernement américain. « Je crois fondamentalement que ces personnes jouent le jeu de la propagande que l’Irak organise ici », avait déclaré Joseph Wilson, alors principal diplomate américain à Bagdad. « Ces personnes qui se rendent en Irak commettent une grave erreur. », disait-il.

Le journal New York Times a également mis en doute la capacité d’Ali à communiquer, car il luttait alors contre la maladie de Parkinson. « La campagne de libération d’otages la plus étrange de ces derniers jours a certainement été la tournée de ‘bonne volonté’ de Muhammad Ali, l’ancien champion de boxe poids lourd… il a assisté à toutes les réunions à Bagdad malgré son incapacité fréquente à s’exprimer clairement. »

Publicité
–>

Ali, alors âgé de 48 ans, souffrait de la maladie de Parkinson depuis six ans, selon le New York Post.

LIRE AUSSI: Mohamed Ali: voici comment son refus d’intégrer l’armée a fait de lui une icône

Ali utilisera plus tard sa renommée mondiale pour négocier la libération de 15 otages américains. Sadam Hussein avait, en août 1990, pris des milliers d’étrangers en otage, peu après que son pays, l’Irak, eut envahi le Koweït.

Les Nations unies ont adopté une résolution exigeant que l’Irak se retire du Koweït, mais Saddam détenait toujours 15 personnes. Selon les rapports, il a utilisé ces hommes comme boucliers en les retenant dans des bâtiments que l’Amérique était susceptible de bombarder.

Puis, le 23 novembre 1990, Ali a atterri à Bagdad, en Irak, dans le cadre des efforts visant à rencontrer Saddam Hussein et à le convaincre de libérer les otages américains.

« Il a été bien annoncé aux Irakiens que Muhammad Ali, champion du monde, héros de renommée mondiale, était maintenant à Bagdad », a déclaré Vernon Nored, qui était l’agent de liaison d’Ali à l’ambassade des États-Unis.

Il a ajouté que pendant le séjour d’Ali, les Irakiens « lui demandaient des autographes, voulaient se tenir debout et lui parler… ». Ali n’a jamais, jamais refusé qui que ce soit. »

En attendant que Saddam accepte de le rencontrer, Ali rendait visite aux enfants dans les écoles et priait dans les mosquées, dans l’espoir qu’il n’y aurait pas de guerre.

Pendant une semaine, Ali n’a pas pu rencontrer Saddam et ce qui a peut-être aggravé son séjour, c’est qu’il n’avait plus de médicaments contre la maladie de Parkinson. Même s’il ne pouvait pas parler correctement à cause de cela, il a tout de même réussi à se présenter à une conférence de presse.

Publicité 2



Entre-temps, Nored a réussi à obtenir des médicaments contre la maladie de Parkinson auprès de l’hôpital irlandais de Bagdad. Puis la bonne nouvelle est arrivée. On a dit à Ali que Saddam allait le rencontrer.

La rencontre a lieu le 29 novembre 1990. Au cours de la réunion, Saddam s’est couvert d’éloges, affirmant que les otages étaient bien traités.

Ali, au cours de la réunion, a promis qu’il apporterait à l’Amérique « un compte rendu honnête » de l’Irak. En réponse, Saddam a déclaré : « Je ne laisserai pas Muhammad Ali rentrer aux États-Unis sans qu’un certain nombre de citoyens américains ne l’accompagnent. »

Finalement, Ali a fait libérer les 15 personnes. Ils se relaieront plus tard pour remercier le plus grand boxeur dans sa chambre d’hôtel à Bagdad. Le 2 décembre 1990, Ali est rentré avec les 15 anciens otages américains.

Crédit photo : abc7news

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess