Côte d’Ivoire : la face féminine de l’orpaillage clandestin

Depuis une dizaine d’années, l’orpaillage clandestin explose en Afrique de l’Ouest. La Côte d’Ivoire est située sur la ceinture de roches vertes birimiennes, riche en minerais, dont l’or. Des hommes de toute la sous-région accourent pour exploiter ce sous-sol. Les femmes, elles, représenteraient entre 20 % et 30 % de la main-d’œuvre, principalement dans les métiers de concassage ou de lavage des pierres.

Le Monde Afrique est allé à la rencontre de Laurentine et Lou, deux orpailleuses. Ces femmes vivent de façon précaire, gagnant souvent moins que les hommes, devant accomplir en parallèle leurs tâches domestiques et occuper un autre travail. Mal perçues par la population, on leur reproche de faire un travail d’homme et on leur attribue des mœurs volages du fait de leur promiscuité avec la gent masculine. Reportage près de Bouaflé.

via LeMonde

Total
0
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Face Modou Lô : Jules Baldé annonce le retour du serpent d’Ama dans l’arène

Next Post

Au Bénin, la lutte contre l’érosion maritime marque des points

Related Posts