Covid-19 : aux Etats-Unis, efforts tous azimuts pour poursuivre la vaccination

Un centre de vaccination installé dans un bar propose une boisson gratuite après l’injection, à la Nouvelle-Orléans (Louisiane), le 13 avril.

De l’argent, des boissons gratuites et des beignets à volonté. Les initiatives les plus inattendues se multiplient aux Etats-Unis pour maintenir le rythme d’une campagne de vaccination contre le Covid-19, qui, par endroits, marque le pas.

Parmi ces incitations, celle du gouverneur républicain de la Virginie-Occidentale est à ce jour la plus spectaculaire et la plus coûteuse : Jim Justice vient d’annoncer le versement d’un bon d’épargne de 100 dollars (83 euros) à toute personne âgée de 16 à 35 ans recevant sa première dose de vaccin, soit un investissement potentiel de 27,5 millions de dollars. « Nos enfants ne réalisent pas à quel point leur rôle est important pour se débarrasser du [Covid-19] », a-t-il justifié le 26 avril. L’Etat, parmi les plus dynamiques en matière de vaccination jusqu’à ces dernières semaines, enregistre depuis un mois une baisse significative dans la distribution des doses, et se situe désormais dans la moyenne nationale avec 30 % des adultes totalement vaccinés.

Lire aussi « L’Amérique va à nouveau de l’avant » : devant le Congrès, Joe Biden affiche sa volonté réformatrice

La situation de cet Etat rural et relativement peu peuplé préfigure une tendance qui pourrait se généraliser à travers le pays. Menée à un rythme soutenu, grâce notamment à l’ouverture de sites pouvant accueillir plusieurs milliers de personnes par jour, la campagne de vaccination aux Etats-Unis s’est révélée l’une des plus efficaces au monde. Plus de 300 millions de doses, principalement Pfizer et Moderna, ont été injectées depuis mi-décembre 2020 ; 142 millions d’Américains âgés de plus de 16 ans ont reçu au moins une dose (43 % de la population, un chiffre qui monte à 76 % pour les plus de 75 ans) et 100 millions sont totalement vaccinés.

Convaincre les « réticents »

En conséquence, le pays enregistre une baisse continue, quoique relative, du nombre quotidien de contaminations (54 000 en moyenne ces sept derniers jours) et de morts (700 en moyenne). Face à ces chiffres encourageants, les autorités sanitaires viennent d’autoriser les personnes totalement vaccinées à se passer de masque en extérieur. Une décision présentée par le gouvernement comme une raison supplémentaire pour aller se faire vacciner, « un devoir patriotique », selon le président Joe Biden.

Lire aussi Covid-19 : les Américains vaccinés n’ont plus à porter de masque en extérieur

Mais l’engouement initial pour les vaccins connaît désormais plusieurs revers. Quelque 2,6 millions de doses sont injectées quotidiennement, mais ce chiffre est en baisse constante depuis une quinzaine de jours. A travers le pays, des centres de vaccination commencent à fermer, faute de candidats. Pour les mêmes raisons, certains comtés refusent les livraisons de vaccins prévues par le gouvernement fédéral, de peur de les voir périmer. Après avoir touché les personnes les plus motivées, les autorités sanitaires doivent désormais compter avec les publics les plus réticents et les plus difficiles d’accès.

Il vous reste 52.02% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

via LeMonde

Total
2
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Cheikh Bara Dolly avertit le président Macky Sall : « Dossier Bi Dafa Mystique, Ousmane Sonko Souy Dém Dinako Yobalé » (Vidéo)

Next Post

Les cent premiers jours de Joe Biden : les jeux sont faits

Related Posts