Covid-19 : en Espagne, une nouvelle vague « à la vitesse de propagation spectaculaire »

Devant une discothèque, à Barcelone, le 26 juin 2021.

Les discothèques catalanes ne seront finalement restées ouvertes que trois semaines. Ce vendredi 9 juillet, tous les établissements de « loisirs nocturnes », qui avaient repris leur activité le 21 juin à la faveur de l’accalmie de la pandémie de Covid-19 – avec une jauge à 50 % et le masque obligatoire sur la piste de danse –, devront fermer de nouveau leurs portes durant quinze jours, au moins. Ainsi en a décidé le gouvernement régional de Catalogne, en Espagne, où la vitesse de propagation du virus inquiète de plus en plus.

En quinze jours, le taux d’incidence a été multiplié par huit, passant de 45 cas pour 100 000 habitants sur sept jours à 380, avec une forte accélération en cours, puisqu’il a quintuplé en une semaine. Et alors que le variant Delta, plus contagieux, représentait la majorité des cas dans la région, le taux de reproduction (R0) s’est élevé à 3,3, du jamais vu depuis le début de la pandémie, en mars 2020.

Écouter aussi Le variant Delta peut-il déclencher une quatrième vague ?

En cause, les rassemblements de jeunes, non vaccinés, désireux de faire la fête. A Barcelone, le taux d’incidence chez les 16-29 ans dépasse ainsi les 2 000 cas pour 100 000 habitants sur quatorze jours. « Le gouvernement comprend les soifs de rencontres et de relations des jeunes après tant de mois de restrictions », a déclaré la porte-parole de l’exécutif espagnol, Maria Jesus Montero, mardi 6 juillet, avant de demander « un dernier effort » afin de « protéger les plus vulnérables de nos familles et nous-mêmes ».

Hospitalisations en hausse

« Le nombre de contaminations croît à un rythme exponentiel très supérieur à ce que nous pouvons nous permettre », a souligné, pour sa part, la porte-parole du gouvernement catalan, Patricia Plaja. Avec 6 000 cas recensés en une seule journée, la médecine de ville est « particulièrement sous tension », a-t-elle ajouté, l’immense majorité des cas présentant des symptômes légers. Mais bien que la vaccination avance à bon train en Espagne – avec 41 % de la population vaccinée totalement et 60 % ayant reçu au moins une dose –, cette nouvelle vague « commence à se faire sentir dans les centres hospitaliers », a souligné Mme Plaja.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : les succès de l’Espagne, miracle ou mirage ?

En une semaine, le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés a augmenté de 30 %, et de 20 % dans les services de soins intensifs. Même si leur nombre reste très limité, grâce à la vaccination des personnes les plus à risques (97 % des plus de 70 ans et 100 % des plus de 80 ans le sont), l’hôpital del Mar de Barcelone, a rouvert un étage pour les patients contaminés par le SARS-CoV-2. Le gouvernement catalan a accéléré la vaccination des 16 à 29 ans, de crainte que la pression hospitalière ne s’accroisse davantage dans les prochains jours.

Il vous reste 48.99% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

via LeMonde

Total
0
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Plainte contre TELIKO : l’incroyable naïveté de Madiambal DIAGNE (Par Seybani Sougou)

Next Post

Depuis INSEP, Balla Gaye fait du thokhass à Bombardier et parle à ses fans !

Related Posts