Covid-19 : grève des restaurateurs en Grèce, marché de Noël annulé à Munich

Manifestation de restaurateurs à Athènes, le 16 novembre 2021.

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 5,1 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’Agences France-Presse à partir de sources officielles, mardi 16 novembre à la mi-journée. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (764 000), devant le Brésil (611 000), l’Inde (463 000), le Mexique (291 000) et la Russie (257 000). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

  • Les restaurants grecs font grève contre les amendes

Les restaurants ont largement fermé leurs portes, mardi en Grèce, pour une grève de vingt-quatre heures dénonçant l’intensification des contrôles et l’augmentation des amendes en cas de non-respect de nouvelles mesures pour endiguer la reprise de la pandémie due au coronavirus. Ce mouvement de grève est rare dans un pays où aller au restaurant est un des loisirs favoris.

Face à la recrudescence du nombre de cas et des dizaines de morts recensés quotidiennement, le gouvernement a imposé depuis dix jours le passe sanitaire aux restaurants et cafés en plein air, et doublé les amendes pour les professionnels du secteur qui ne respectent pas les mesures, qui s’élèvent désormais à 5 000 euros.

La Fédération panhellénique de la restauration, Poeset, a réclamé dans un communiqué la réduction des amendes et la baisse de la TVA, rappelant « les graves problèmes » auxquels sont confrontés les professionnels du secteur. Le syndicat souligne également « la nécessité pour le gouvernement de prendre des mesures adéquates pour la viabilité des entreprises de restauration » après « les importantes pertes » causées par la pandémie, estimées à 37,2 % entre 2019 et 2020, selon des chiffres officiels.

  • Chypre propose un rappel vaccinal aux adultes

Les autorités sanitaires de Chypre ont indiqué mardi qu’elles proposeraient progressivement un rappel du vaccin contre le Covid-19 aux personnes âgées de plus de 18 ans, à la suite d’une hausse des cas quotidiens et des hospitalisations. Le ministère de la santé a affirmé que, dans un premier temps, les doses de rappel seraient disponibles sans rendez-vous à partir de mercredi dans des centres dédiés pour toute personne âgée de plus de 40 ans s’étant fait vacciner six mois auparavant.

Les cas quotidiens sur cette île d’environ un million d’habitants avaient baissé à quelques centaines, grâce à un taux élevé de vaccination, après un pic à 1 152 infections par jour. Mais la vaccination des adultes patine après avoir atteint un taux de 80 %, et lundi le nombre de nouveaux cas est remonté à 354, un record depuis août.

Lire aussi Pilule anti-Covid-19 : Pfizer signe un accord pour faciliter l’accès mondial

Chypre a lancé son programme pour les doses de rappel début septembre dans les résidences pour personnes âgées et pour le personnel de santé, puis l’a élargi aux populations plus jeunes. Mais les personnes éligibles ne se sont pas présentées. Selon le ministère de la santé, près de 58 % des plus de 80 ans ont reçu leur dose de rappel contre seulement 23 % des plus de 70 ans et 13 % des plus de 60 ans. En Europe, la Norvège va également proposer une troisième dose de vaccin pour tous les plus de 18 ans.

  • Munich annule son marché de Noël

La ville de Munich, en Bavière, a annulé son marché de Noël, qui attire habituellement plus de deux millions de visiteurs, en raison de « la croissance exponentielle » des infections au Covid-19, a annoncé mardi le maire, Dieter Reiter. Munich est la première grande ville allemande à prendre une telle décision cette année, face à la virulence de la nouvelle vague épidémique qui touche l’Allemagne. La Bavière (sud) est l’une des régions les plus touchées.

En revanche, la ville de Nuremberg, dans le nord de la Bavière, a décidé de maintenir son marché de Noël mondialement connu, mais en l’organisant à partir du 26 novembre à quatre endroits différents afin d’éviter de trop gros rassemblements de personnes.

Lire aussi Covid-19 : état d’urgence et couvre-feu levés en Polynésie française

Le maire de Munich, deuxième ville du pays avec plus d’un million et demi d’habitants, a justifié sa décision par la volonté de ne pas envoyer un « mauvais signal » au moment où les hôpitaux de la ville sont confrontés à « une situation catastrophique », selon leurs responsables.

L’Allemagne, comme d’autres pays germanophones, est confrontée à une flambée des infections en raison notamment d’un taux de vaccination (67,6 %) inférieur aux objectifs du gouvernement. La Bavière est particulièrement touchée, avec un taux d’incidence sur sept jours de plus de 500 cas pour 100 000 habitants, derrière deux autres Länder, la Saxe et la Thuringe, encore plus lourdement frappés.

Notre sélection d’articles sur le Covid-19

Retrouvez tous nos articles sur le SARS-CoV-2 et le Covid-19 dans notre rubrique

Sur l’épidémie :

Et aussi :

Le Monde avec AFP

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess