Covid-19 : la Corée du Nord enregistre ses premiers cas, Kim Jong Un qualifie la situation de « grave »

La Corée du Nord a confirmé jeudi ses tout premiers cas de Covid-19 et Kim Jong a ordonné des mesures de confinement dans tout le pays.

Le pays n’avait jamais admis un cas de Covid-19 et le gouvernement avait imposé un blocus rigide de ses frontières contre le coronavirus depuis le début de la pandémie en 2020.

Mais des échantillons prélevés sur des patients atteints de fièvre à Pyongyang « coïncident avec la variante Omicron BA.2 », a rapporté l’agence officielle Korean Central News Agency.

Les hauts responsables, dont le dirigeant Kim Jong Un, ont tenu jeudi une réunion de crise pour discuter à propos de cette situation et ont annoncé qu’ils allaient mettre en œuvre le « système de prévention d’urgence maximale des épidémies. »

Kim Jong un « a appelé toutes les villes et tous les comtés du pays à confiner complètement leurs zones. »

Selon les experts, l’infrastructure sanitaire de la Corée du Nord, qui est en train de s’effondrer, aurait du mal à faire face à une épidémie majeure, puisque les 25 millions de Nord-Coréens ne sont pas vaccinés.

« Pour que Pyongyang admette publiquement des cas d’omicron, la situation en matière de santé publique doit être grave », a déclaré Leif-Eric Easley, professeur à l’université Ewha de Séoul.

« Pyongyang va probablement redoubler les mesures de confinement, même si l’échec de la stratégie chinoise du zéro-covirus suggère que cette approche ne fonctionnera pas contre la variante Omicron », a-t-il ajouté.

La Corée du Nord a refusé les offres de vaccination de l’Organisation mondiale de la santé, de la Chine et de la Russie. apnews

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess