Covid-19 : l’UE recommande un deuxième rappel de vaccin pour les plus de 60 ans

Face à la septième vague de l’épidémie de Covid-19, la Commission et les agences sanitaires de l’Union européenne ont recommandé lundi 11 juillet une deuxième dose de rappel de vaccins à tous les plus de 60 ans, au lieu de 80 ans jusqu’à présent. « J’appelle les Etats membres à offrir immédiatement des deuxièmes rappels à tous les plus de 60 ans ainsi qu’aux personnes vulnérables, et j’appelle toutes les personnes éligibles à se présenter pour une vaccination », a déclaré la Commissaire européenne à la santé Stella Kyriakides.

La recommandation vaut également pour toutes les personnes vulnérables, précisent le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans un communiqué commun.

Hausse des cas et des hospitalisations

En avril, les deux agences sanitaires de l’UE avaient déjà recommandé cette deuxième dose de rappel – dans la plupart des cas la quatrième dose – pour les plus de 80 ans, mais signalé qu’une extension aux plus de 60 ans pourrait suivre. L’Europe est confrontée à « la hausse des cas de Covid mais aussi à une tendance à la hausse du nombre d’hospitalisations ou d’admissions en urgence dans plusieurs pays, principalement du fait du sous-variant BA.5 d’Omicron », a souligné la directrice de l’ECDC, Andrea Ammon, citée dans le communiqué.

« Cela signale le début d’une nouvelle vague étendue de Covid-19 à travers l’Union européenne. Il y a encore trop de gens à risque d’une infection grave au Covid que nous devons protéger dès que possible », insiste la responsable européenne.

Selon les dernières données de l’Organisation mondiale de la Santé pour sa zone Europe recouvrant une cinquantaine de pays, le nombre de cas de Covid est en forte hausse depuis la fin de mai.

Le nombre de nouveaux cas quotidiens a dépassé vendredi les 675 000, retrouvant son niveau du début d’avril après la forte vague hivernale. Selon l’ECDC et l’EMA, il n’y a, en revanche, « à ce stade pas de preuve claire justifiant de donner une deuxième dose de rappel aux moins de 60 ans n’ayant pas de risque plus élevé de développer une forme grave » du Covid-19.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess