Covid-19 : Lufthansa tourne le dos à la crise

Un Airbus A350 de la compagnie aérienne Lufthansa, à Munich (Allemagne), le 8 novembre 2021.

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a franchi une étape importante de sortie de crise. Vendredi 12 novembre, elle a annoncé avoir remboursé la dernière tranche des aides publiques reçues lors de la crise sanitaire, soit 1 milliard d’euros. Interrogé ce week-end par plusieurs médias, Carsten Spohr, le directeur du groupe, s’est déclaré « soulagé et fier ». Clouée au sol début 2020 à cause de la pandémie liée au Covid-19, au bord de la faillite après avoir connu les trois meilleures années de son histoire, Lufthansa n’avait dû son salut qu’à une intervention massive de l’Etat.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Mégacommande et prévisions optimistes : au Dubaï Airshow, l’aéronautique conjugue la pandémie au passé

Le plan de sauvetage de Lufthansa, bouclé le 25 mai 2020, comprenait un paquet d’aides à hauteur de 9 milliards d’euros garantis par Berlin, l’Autriche, la Suisse et la Belgique. 3,8 milliards d’euros au total ont été utilisés par la compagnie, désormais remboursés.

Changement de créanciers

Trois éléments ont permis à la compagnie d’opérer ce retournement. Le premier est le placement réussi, il y a quelques jours, d’une obligation sur les marchés, d’un montant de 1,5 milliard d’euros. Lufthansa ne s’est donc pas désendettée, elle a simplement changé de créanciers. Pour la direction de l’entreprise, a répété M. Spohr, il est préférable d’être endetté auprès des marchés que de l’Etat. La compagnie a ainsi les mains libres pour opérer des rachats d’entreprises, par exemple, mais aussi pour recommencer à verser des bonus et des dividendes.

Les voyages d’affaires, empêchés pendant presque deux ans, ont fortement repris dès les premiers jours de l’ouverture

S’ajoute à cela une nette reprise de l’activité. La levée des restrictions d’entrée aux Etats-Unis, un marché très important pour la compagnie allemande, a entraîné un bond de la demande. Les voyages d’affaires, empêchés pendant presque deux ans, ont fortement repris dès les premiers jours de l’ouverture. Et l’activité cargo, profitant des perturbations actuelles de livraisons par bateaux, enregistre des résultats record. Lufthansa a annoncé un doublement de son chiffre d’affaires au troisième trimestre par rapport à l’an dernier à la même période, à 5,2 milliards d’euros, ainsi qu’un léger bénéfice opérationnel, à 272 millions d’euros.

Le troisième élément tient à la baisse drastique des coûts de fonctionnement. Durant la crise, la compagnie a organisé un gigantesque plan social : 30 000 emplois ont été supprimés ces derniers mois, sur la base de départs volontaires. L’objectif annoncé de la direction est de maintenir le personnel au-dessus des 100 000 salariés. Actuellement, 107 000 personnes travaillent pour la compagnie.

Il vous reste 39.03% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess