Dans l’ouest du Canada, l’armée envoie un soutien aérien pour lutter contre les incendies

Pour lutter contre une centaine d’incendies qui continuent de ravager la province de Colombie-Britannique, l’armée canadienne se mobilise. Les forces canadiennes « fourniront un soutien aérien pour aider les régions touchées par les feux de forêt jusqu’au 19 juillet », a tweeté le ministre de la sécurité publique, Bill Blair, dimanche 4 juillet, soulignant que le gouvernement fédéral avait approuvé une demande d’assistance de la province pour lutter contre les « incendies de forêt dévastateurs ».

Quelque 184 feux, souvent provoqués par des éclairs, étaient toujours actifs dimanche en Colombie-Britannique, dont 41 se sont déclarés dans les deux derniers jours, selon le tableau de bord du service des incendies de la province.

Lire aussi Dans l’ouest du Canada et en Californie, une centaine d’incendies provoqués par la canicule

Une vingtaine d’ordres d’évacuation ou d’alertes d’évacuation – qui demandent aux habitants de se tenir prêts à partir rapidement – étaient en vigueur dans la province.

L’armée contribuera à « assurer le transport aérien du personnel, des fournitures et de l’équipement vers et hors des zones touchées par les incendies en Colombie-Britannique » et aidera à « soutenir une évacuation dans une situation d’urgence si nécessaire », a précisé la sécurité publique dans un communiqué.

Des enquêteurs à Lytton

La ville de Lytton ravagée par les flammes, le 1er juillet 2021.

Au moins deux personnes ont perdu la vie dans l’incendie de la petite localité de Lytton ravagée par les flammes. Des enquêteurs ayant réussi à se rendre sur place, le service de médecine légale de la province a annoncé samedi soir que les dépouilles de deux personnes avaient été retrouvées : ces constatations semblent confirmer les déclarations d’un membre de leur famille. Ce sont les premières victimes connues des feux de forêt.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Qu’est-ce que le dôme de chaleur qui étouffe le nord-ouest du continent américain ?

Lytton, devenue le symbole de la crise en cours après avoir enregistré le record historique de chaleur au Canada avec 49,6 °C, a été détruite à 90 % par l’incendie.

Le sinistre avait débuté mercredi, mais les autorités ont attendu de s’assurer qu’il n’y ait plus de danger, notamment de fumées toxiques, pour envoyer une équipe sur place samedi.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

Total
0
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Le juge de paix de Gaza, premier recours des familles

Next Post

Wally Seck hausse le ton : « Je n’accepterai plus personne de raconter des contrevérités sur moi»

Related Posts