« Dans mon pays, on cou.che avec des jeunes garçons »- Un migrant afghan arrêté en France

Un migrant afghan qui a vi.0lé et agressé s3xuellement plusieurs jeunes garçons et filles en France a défendu ses abus ignobles comme une pratique « normale » dans son pays d’origine.

Selon Mail Online, Mohammed Rahman Arsala, 32 ans, a déménagé à Saint-Brieuc dans le nord de la France en 2018 où il a commis une série d’infractions. Il a été emprisonné l’année dernière pendant 15 ans pour avoir vi.0lé un garçon de 12 ans et a été renvoyé devant les tribunaux la semaine dernière pour répondre de nouvelles infractions contre des enfants. 

Le tribunal a entendu en juillet 2021 comment Arsala a suivi le garçon mineur dans un bus, lui a attrapé le bras et l’a emmené dans un entrepôt abandonné pour abuser de lui en août 2018. Après avoir ramené le garçon au parc, un groupe de filles mineures qui avaient  précédemment été dérangé par Arsala a vu le regard affligé sur le visage du garçon et a alerté la police et il a été arrêté plus tard dans la journée.

L’avocat de la défense a demandé au juge de tenir compte de «l’élément culturel» de l’affaire, affirmant qu’il était courant pour les hommes d’abuser de garçons mineurs en Afghanistan.

L’accusé a déclaré : « Dans mon pays, il est normal d’avoir des relations s3xuelles avec de jeunes garçons parce que les femmes sont inaccessibles. Quand je suis arrivé en France je ne connaissais pas vos lois, mais depuis j’ai appris que c’était interdit ». 

La pratique du Bacha Bazi est illégale en Afghanistan, mais les auteurs sont rarement punis, avec la participation de nombreux responsables puissants.  Les procureurs ont dit de l’accusé : « Il nous dit que s’il avait été marié, cela ne serait jamais arrivé parce qu’il aurait eu une femme pour satisfaire ses besoins… Mais ne voit-il donc les autres que comme des objets ?”

La semaine dernière, Arsala a comparu devant le tribunal de Brest pour répondre à d’autres crimes s3xuels commis en France.

Avant le vi.0l du garçon de 12 ans, le criminel s3xuel a agressé et harcelé deux filles mineures. En avril 2018, il a approché une fille affirmant avoir besoin d’aide dans son anglais approximatif et l’a attirée dans sa chambre où il a verrouillé la porte. La jeune victime a déclaré, selon Actu: « Il m’a plaquée contre le mur en me tenant avec son genou, il était beaucoup trop fort, j’essayais de résister, mais je ne pouvais pas m’éloigner, il essayait de m’embrasser et arracher mes vêtements, j’étais terrifiée, il a fini par me dire que si je voulais partir je devais toucher son p3nis. Quand je lui ai dit que j’allais appeler la police, il a immédiatement ouvert la porte. »

Quelques jours plus tard, elle a été hospitalisée après une tentative de suicide, qui s’est produite cinq autres fois.

Arsala a déclaré au tribunal: «Je voulais la toucher un peu, mais elle ne le voulait pas. Si c’était une fille bien, elle ne serait pas montée dans ma chambre.”

Le mois suivant, une autre fille mineure a déposé une plainte auprès de la police, affirmant qu’il l’avait suppliée d’avoir des relations s3xuelles avec lui.

Elle a déclaré: « Il a insisté et m’a poursuivie, j’ai eu très peur, j’ai prévenu mes parents qui ont appelé la police.« 

Arsala a écopé de trois ans supplémentaires pour les deux attaques contre les jeunes filles, prolongeant sa peine de prison à 18 ans. Après avoir purgé sa peine, il sera expulsé de la France.

Le ravageur s3xuel a également été accusé d’avoir pris des photos de jeunes enfants à l’école tandis que d’autres l’ont signalé en train de se mastur.ber sur une plage. En prison, il a agi de manière inappropriée envers une infirmière et a été transféré dans un autre établissement où il a été accusé d’avoir agressé s3xuellement un détenu.

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess