Dernière réinhumation de Robert Mugabe : La Haute Cour statue en faveur de ses enfants

La Haute Cour a statué jeudi que les enfants de feu l’ancien président Robert Mugabe qui contestent l’exhumation de la dépouille de leur père pour une nouvelle inhumation au National Heroes Acre ont le pouvoir de faire partie de la procédure judiciaire.

La magistrate de Chinhoyi, Ruth Moyo, avait jugé que les enfants de Mugabe n’avaient pas le droit de faire appel d’un jugement rendu par le tribunal traditionnel contre leur mère, Grace.

Bona Mutsahuni , Robert Tinotenda et Bellarmine contestaient l’exhumation des restes de Mugabe et la confiscation de leur bétail, comme l’avait ordonné le chef Zvimba, Stanley Mhondoro.

New Zimbabwe rapporte que dans le jugement, les juges Amy Tsanga et Fatima Maxwell ont déclaré que dans le contexte du droit coutumier, le tribunal ne trouve aucune absurdité à permettre à toute personne lésée par une décision d’un tribunal communautaire de faire appel contre elle, même si la personne lésée n’était pas partie prenante à une procédure devant le tribunal communautaire.

« La juridiction inférieure a commis une erreur en limitant le droit d’appel aux personnes qui ont lancé une procédure devant le tribunal communautaire. Sur la base de ce qui précède, les premier et deuxième moyens d’appel sont accueillis.

L’appel est et est accueilli avec dépens. Le jugement du tribunal a quo est infirmé et remplacé comme suit, le premier point préliminaire étant et est par la présente rejeté et les dépens suivant la cause.

Les juges ont également renvoyé l’affaire au tribunal de première instance de Chinhoyi pour la poursuite de l’audience.

Mugabe est décédé à l’âge de 95 ans en septembre 2019 et a été enterré à Kutama après que sa famille ait refusé de le faire inhumer au National Heroes Acre.

En mai 2021, le chef Zvimba a ordonné l’exhumation de Mugabe de sa maison rurale et a infligé une amende à Grace pour avoir enfreint les rites funéraires.

Un messager du tribunal a été autorisé à saisir cinq génisses et une chèvre. Bona et ses frères et sœurs ont fait appel du jugement devant le tribunal d’instance.

Tinos Manongovere, un villageois à l’origine de l’affaire, a contesté l’appel et les magistrats ont confirmé la contestation de Manongovere.

Cela a incité Bona et ses frères et sœurs à faire appel de la décision de la Haute Cour qui a statué en leur faveur.

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess