Des dizaines de personnes arrêtées en marge de la Marche des fiertés à Istanbul


Des manifestants tentent de se rassembler pour la Marche des fiertés, interdite par les autorités locales, dans le centre d’Istanbul, en Turquie, le 26 juin 2022.

La police turque poursuit ses tentatives d’intimidation contre les personnes LGBT+ (lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres…). Peu avant le début de la Marche des fiertés, à Istanbul, la police antiémeute a effectué, dimanche 26 juin, une descente musclée dans plusieurs bars du quartier de Cihangir, autour de Taksim, et a arrêté « au hasard » les personnes qui s’y trouvaient.

Bülent Kiliç, photographe expérimenté et primé de l’Agence France-Presse, habitué aux zones de conflit, a été menotté dans le dos, a vu son tee-shirt arraché et a été embarqué avec d’autres à bord d’un fourgon de police. Il avait déjà été arrêté l’an passé dans les mêmes circonstances.

La Marche des fiertés stambouliote, dont la première édition a eu lieu en 2003, a été officiellement interdite, depuis 2015, par le gouverneur de la ville, officiellement « pour des raisons de sécurité », après un spectaculaire défilé en 2014 de plus de cent mille personnes à Istanbul. Cette année encore, des centaines de manifestants ont brandi des drapeaux arc-en-ciel et ont commencé de se rassembler dans les rues adjacentes à la célèbre place Taksim, entièrement fermée au public.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess