Des milliers de personnes dans le noir à Porto Rico après une cyberattaque et un incendie

Un incendie dans une station électrique de l’île américaine de Porto Rico a plongé des milliers d’habitants dans le noir, jeudi 10 juin soir, peu après que le fournisseur d’électricité a annoncé avoir subi une cyberattaque.

« Il y a eu un incendie dans un transformateur de la sous-station de Monacillo », un quartier de la capitale San Juan, a annoncé le fournisseur Luma Energy. Deux heures plus tôt, l’entreprise expliquait être la cible d’une attaque informatique par déni de service, une technique visant à provoquer la fermeture d’un site internet en le surchargeant de trafic.

Cette cyberattaque, – qui a représenté jusqu’à « deux millions de visites par seconde », affirme Luma –, a rendu « difficile » l’accès de clients à leur compte en ligne. Elle intervient quelques semaines après que Colonial Pipeline, l’opérateur d’un immense oléoduc américain, et le géant mondial de la viande JBS, ont tous deux été victimes de cyberattaques au rançongiciel, ou « ransomware », dont les auteurs exploitent des failles de sécurité pour bloquer des systèmes informatiques et exiger ensuite une rançon pour les débloquer.

L’oléoduc Colonial, principale source d’approvisionnement en essence de la majorité des Etats de l’est des Etats-Unis, avait été temporairement arrêté, provoquant des ruptures de stock dans plusieurs grandes villes.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Après le piratage de Colonial Pipeline, vent de panique dans la cybercriminalité

Explosion

Luma n’avait pas établi jeudi soir de lien entre la cyberattaque et l’incendie, ni donné d’estimations du nombre de foyers touchés par les coupures. L’incendie a poussé « les systèmes de protection à interrompre » le courant « pour éviter plus de dégâts », explique Luma sur son compte Facebook.

« Le feu a provoqué d’importantes coupures de courant dans toute l’île », indique l’entreprise, qui assure « travailler pour rétablir le service ».

Lire aussi La multinationale de la viande JBS a payé une rançon de 11 millions de dollars à des hackeurs

La représentante de Porto Rico au Congrès américain, Jenniffer González, a affirmé sur Twitter que les coupures de courant affectaient plus de 500 000 particuliers. Le gouverneur de l’île, Pedro Pierluisi, qui lui évoque une « explosion », a dit « prendre toutes les actions nécessaires pour protéger les services essentiels, comme l’est le service électrique ». Les autorités « enquêtent sur l’explosion » et les responsables « devront en répondre devant le peuple de Porto Rico », a-t-il martelé sur Twitter.

Luma Energy une entreprise créée pour gérer le réseau électrique de Porto Rico, n’opère que depuis le 1er juin. Sur les réseaux sociaux, des images montraient de grands panaches de fumée noire au-dessus de la station électrique, ainsi que d’impressionnantes flammes et étincelles.

« Le rétablissement [du courant] commencera dans deux heures et continuera pendant la nuit », écrivait le fournisseur sur Facebook à 19 h 40 locales (1 h 40, vendredi, heure de Paris).

Lire aussi Face aux rançongiciels, les Etats-Unis fortifient leur réponse judiciaire

Le Monde avec AFP

via LeMonde

Total
0
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Handball-24ème CAN Dames/ J2 Poule B : La RDC et le Cameroun enchaînent

Next Post

Joe Biden et Boris Johnson mettent en sourdine leur différend sur l’Irlande du Nord

Related Posts