Elections en Bulgarie : un nouveau mouvement anticorruption au coude-à-coude avec les conservateurs

Kiril Petkov, le leader du mouvement anti-corruption « Continuons le changement », le 14 novembre 2021, à Sofia, en Bulgarie.

C’est une petite surprise. Un nouveau mouvement anticorruption, lancé par un duo d’entrepreneurs quadragénaires formés aux Etats-Unis, talonne les conservateurs, dimanche 14 novembre, à l’occasion des troisièmes élections législatives de l’année, selon des estimations à la sortie des urnes.

En recueillant plus de 23 % des suffrages, la formation Continuons le changement fait quasiment jeu égal avec le parti conservateur GERB, de l’ancien premier ministre Boïko Borissov (près de 25 % des voix). Ce dernier ne devrait pas être en mesure de gouverner faute d’allié, laissant le champ libre à Kiril Petkov et Assen Vassilev, qui se sont lancés en septembre à la conquête du pouvoir avec pour toute expérience quelques mois comme ministres au sein d’un cabinet intérimaire.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Covid-19 : en Bulgarie, un scrutin sur fond d’hécatombe sanitaire

Le chanteur antisystème Slavi, qui avait arraché une victoire au précédent scrutin, en juillet, avant d’échouer à former un gouvernement, a dégringolé de 24 % pour obtenir moins de 10 % des voix.

La Bulgarie a déjà voté deux fois, en avril puis en juillet 2021, mettant fin à une décennie de pouvoir de M. Borissov, affaibli par des manifestations massives l’an dernier. Toutefois, les différents partis dits « du changement » n’ont jusqu’à présent pas réussi à s’unir pour accéder au pouvoir.

Roumen Radev en tête

Les Bulgares élisaient aussi leur président, dimanche. Roumen Radev, candidat à sa succession, fait la course en tête à l’issue du premier tour, avec 49 % des suffrages, contre 25 % pour son plus proche concurrent, le recteur de l’université de Sofia, Anastas Gerdjikov, appuyé par le parti conservateur GERB.

Le chef d’Etat, devenu populaire en soutenant les rassemblements anticorruption de l’été 2020, devrait donc facilement s’imposer le 21 novembre.

Ces nouvelles élections se sont déroulées en pleine quatrième vague de Covid-19, dans le pays le moins vacciné de l’Union européenne. Les hôpitaux sont débordés par les malades et près de 200 personnes succombent chaque jour, dans ce pays des Balkans où moins d’un quart des 6,9 millions d’habitants sont complètement vaccinés.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Covid-19 : lanterne rouge européenne de la vaccination, la Bulgarie reprend les restrictions

Le Monde avec AFP

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess