Elon Musk se dit prêt à annuler l’exclusion de Donald Trump de Twitter


Image du compte Twitter de Donald Trump, en août 2020.

Bientôt la fin du purgatoire pour Donald Trump et le retour de ses messages rageurs ? Elon Musk, qui va racheter Twitter pour 44 milliards de dollars et se présente comme un fervent défenseur de la liberté d’expression, a annoncé, mardi 10 mai, qu’il comptait annuler l’exclusion de l’ancien président américain Donald Trump du réseau social.

S’exprimant lors d’une conférence organisée par le Financial Times sur l’avenir de l’automobile, le patron du constructeur Tesla a qualifié l’exclusion de Donald Trump de décision « moralement mauvaise et complètement stupide ». « Ce que je veux essayer de dire (…) est que bannir Trump de Twitter ne l’empêche pas de parler », a ajouté M. Musk en estimant que cela allait même « amplifier [sa parole] à droite ».

Les interdictions définitives devraient être « extrêmement rares » et réservées par exemple aux faux comptes, a estimé l’entrepreneur. « Cela ne veut pas dire que n’importe qui peut dire ce qu’il veut, s’ils disent quelque chose d’illégal ou de destructeur pour le monde », a ajouté M. Musk. Mais il faut alors envisager des suspensions temporaires ou des tweets « qui soient rendus invisibles » ou « avec une portée très limitée ». « Mais je pense que les bannissements permanents sapent fondamentalement la confiance dans Twitter en tant que place publique où tout le monde peut exprimer son opinion », a-t-il relevé. Elon Musk a ajouté que sa répugnance pour les interdictions permanentes est partagée par Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter et ancien PDG.

Donald Trump sur Truth Social

Twitter a suspendu de manière permanente le compte Twitter de l’ancien locataire de la Maison Blanche, le 8 janvier 2021, deux jours après l’envahissement du Capitole par des militants pro-Trump, citant dans sa décision le « risque d’incitation à la violence ».

Cela n’a pas poussé ce dernier au silence et a au contraire rendu son opinion encore plus populaire auprès de l’électorat de droite aux Etats-Unis, a estimé Elon Musk.

Fin avril, l’ancien président a déclaré sur Fox News qu’il ne reviendrait pas sur la plate-forme mais utiliserait à la place sa propre plate-forme, Truth Social : « J’espère qu’Elon achètera Twitter parce qu’il y apportera des améliorations et c’est un homme bon, mais je vais rester sur Truth. »

Le Monde avec AP, AFP et Reuters

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess