En Allemagne, Angela Merkel félicite Olaf Scholz pour sa victoire aux élections et complique la tâche de son dauphin

Des membres du groupe parlementaire du SPD autour d’Olaf Scholz, le 29 septembre 2021, au Bundestag.

Cela ressemble à un désaveu pour Armin Laschet, candidat malheureux de l’alliance CDU-CSU aux élections législatives du 26 septembre. La chancelière allemande Angela Merkel a félicité, dès lundi, le social-démocrate (SPD) Olaf Scholz pour son « succès » aux élections législatives, a annoncé, mercredi 29 septembre, le service de presse du gouvernement.

M. Laschet, chef du parti CDU de la chancelière, n’a lui adressé ses félicitations à son rival que mercredi, ont fait savoir des sources du SPD et de la CDU. Loin de reconnaître à son adversaire la priorité pour devenir chancelier, Armin Laschet persiste à défendre depuis dimanche la légitimité de son parti à discuter avec les Verts et les libéraux pour examiner les possibilités de former une majorité.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Elections en Allemagne : la revanche d’Olaf Scholz, le mal-aimé du SPD

Depuis les élections, les critiques n’ont cessé de monter, dans les rangs des conservateurs, contre l’entêtement d’Armin Laschet, le chef du parti, à vouloir former un gouvernement en dépit du score historiquement bas de la CDU-CSU. Il a été lâché mardi par ses alliés bavarois de la CSU, compromettant ses chances de devenir chancelier en s’alliant avec les Verts et les libéraux du FDP comme il en a formulé le souhait.

Le SPD pour un gouvernement de coalition

Les sociaux-démocrates, quant à eux, ne cessent de répéter qu’ils veulent former un gouvernement de coalition avec les écologistes et le FDP, et avec Olaf Scholz comme chancelier. « Nous sommes d’accord sur le fait d’élire Olaf Scholz comme chancelier le plus vite possible », a répété le chef du groupe parlementaire SPD, Rolf Mützenich, devant la presse mercredi.

Les dirigeants des Verts et du FDP se sont rencontrés mardi soir pour la première fois depuis les élections afin de dégager de possibles points d’accord en vue de négocier une alliance avec la CDU, ou plus vraisemblablement avec le SPD.

Lire aussi Elections en Allemagne : quels enseignements tirer des résultats ? Retrouvez les réponses de notre correspondant Thomas Wieder

Le Monde avec AFP

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess