En Inde, des glissements de terrain font au moins 36 morts et des dizaines de disparus

Les secours indiens interviennent à Chikhali, dans l’Etat du Maharashtra, le 23 juillet.

Au moins 36 personnes ont péri à cause des glissements de terrain provoqués par les pluies de mousson dans l’ouest de l’Inde, et des dizaines d’autres sont portées disparues, a annoncé vendredi 23 juillet un responsable local.

Selon celui-ci, trois glissements de terrain se sont produits jeudi dans le district de Raigad, dans l’Etat de Maharashtra, dont la capitale est Bombay. « Au moins 35 à 40 personnes sont prises au piège. Nous essayons de les secourir », a-t-il dit, ajoutant que « 36 personnes ont péri à la suite de trois glissements de terrain hier ».

La marine et l’armée de l’air travaillent conjointement pour venir en aide à des milliers de personnes affectées par des inondations. Mais les opérations de secours sont compliquées par l’étendue des dégâts, notamment par ces glissements de terrain, qui ont coupé plusieurs routes, en particulier l’autoroute entre Bombay et Goa.

Lire aussi En Inde, des glissements de terrain font au moins 23 morts à Bombay

Plus de vingt-quatre heures d’intenses précipitations ininterrompues ont fait sortir de son lit le fleuve Vashishti. Des quartiers de la localité de Chiplun, à 250 kilomètres de Bombay, étaient noyés sous 3,5 m d’eau.

A Bombay, la capitale commerciale de l’Inde, au moins 34 personnes ont été tuées le week-end dernier par l’effondrement d’un mur, dû à un glissement de terrain déclenché par les fortes pluies de mousson.

Les effondrements de bâtiments sont fréquents en Inde pendant la saison de la mousson, entre juin et septembre, les structures anciennes et chancelantes cédant après des jours de pluie ininterrompue.

Le Monde

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

#LuBess