En Méditerranée, 369 migrants secourus par l’« Ocean-Viking »

Le bateau « Ocean-Viking » de l’ONG SOS Méditerranée, le 6 juillet 2020 au large de la Sicile.

L’Ocean-Viking, le navire de secours en mer de SOS Méditerranée, a recueilli 369 nouveaux migrants dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 juillet. Il s’agit de la sixième opération de secours en Méditerranée de l’ONG en quelques jours.

Pour ce sauvetage, un « grand bateau en bois » a été signalé « en détresse dans la région de recherche et de sauvetage libyenne » dimanche en fin d’après-midi, a déclaré une porte-parole de l’ONG.

Le bateau a d’abord été repéré sur le radar puis visuellement vers 22 heures (heure locale) et les opérations de sauvetage ont ensuite duré plus de cinq heures. Parmi les 369 personnes secourues à son bord, SOS Méditerranée a recensé neuf femmes, un nourrisson, deux enfants et 110 mineurs non accompagnés, originaires notamment d’Egypte, du Bangladesh ou d’Erythrée.

572 migrants à bord

Dimanche après-midi, l’Ocean-Viking était déjà venu en aide à 71 migrants en péril sur une embarcation en bois extrêmement surchargée dans la zone de recherche et de sauvetage maltaise. Ses occupants fuyaient la Libye, qu’ils avaient quittée trois jours plus tôt. Sans eau ni nourriture à bord, ils étaient épuisés au moment du sauvetage. Au total, le bateau compte, désormais, 572 rescapés à son bord, précise SOS Méditerranée sur son compte Twitter.

Les Nations unies ont récemment épinglé la Libye et l’Union européenne, leur demandant de réformer leurs opérations de recherche et de sauvetage en mer Méditerranée et affirmant que les pratiques actuelles privaient les migrants de leurs droits et de leur dignité, quand elles ne leur ôtaient pas la vie.

Lire la tribune : « La solidarité ne se divise pas : c’est ainsi que le nouveau monde survivra »

Depuis le début de l’année 2021, 866 migrants ont perdu la vie en Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe, selon les chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations. SOS Méditerranée assure avoir secouru plus de 30 000 personnes depuis février 2016, d’abord avec son navire nommé Aquarius, puis avec l’Ocean-Viking.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Anatomie d’un naufrage qui a fait 130 morts en Méditerranée

Le Monde avec AFP

via LeMonde

Total
72
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Elève tué au Lycée des Parcelles 13 : A. S. passe aux aveux, « ce qui s’est réellement passé »

Next Post

Castors: Un jeune homme retrouvé mort dans un trou

Related Posts