En Ukraine, une commémoration du 8-Mai « dans les ténèbres »


Au musée de l'histoire de l’Ukraine dans la seconde guerre mondiale, à Kiev, le 8 mai 2022.

La « Journée du souvenir et de la réconciliation » ne pouvait pas, cette année en Ukraine, être plus mal nommée. Soixante-dix-sept ans après la fin du dernier conflit mondial, le 8-Mai ukrainien fut une nouvelle journée de violence, de sang et de larmes. « La Russie a oublié tout ce qui était important pour les vainqueurs de la seconde guerre mondiale, a accusé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, dans son message vidéo quotidien aux Ukrainiens, comme si ce n’était pas le 8 mai aujourd’hui, comme si demain n’était pas le 9, alors que le maître mot devrait être la paix pour tous les gens normaux. » Moscou célèbre pour sa part la victoire de 1945 le 9 mai.

La journée du 8 mai a commencé par la diffusion d’un film en noir et blanc dans lequel le président Zelensky prononce un long et poignant discours devant des immeubles éventrés et calcinés dans la ville de Borodyanka, au nord-est de Kiev, dans la région qui fut occupée par l’armée russe entre le déclenchement de la guerre, le 24 février, et son retrait, le 31 mars, après cinq semaines d’offensive infructueuse contre la capitale.

Le président Zelensky diffuse sur son compte Instagram un discours d’anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale, le 8 mai 2022.

« Chaque 8-Mai, ensemble avec le monde civilisé, nous honorons ceux qui ont défendu la planète contre le nazisme. Nous savons le prix payé par nos ancêtres pour leur sagesse. Nous savons combien il est important de la préserver et de la transmettre pour l’éternité. Mais nous n’avions aucune idée que notre génération serait le témoin de la profanation de ces mots », a déclaré Volodymyr Zelensky, évoquant l’écho « douloureux et cruel » qu’a cette année l’expression « Jamais plus ! ».

« Les ténèbres sont retombées sur l’Ukraine. Le mal est revenu. Avec un uniforme différent, avec des slogans différents, mais avec la même intention », a ajouté le président ukrainien, citant « les crimes », « la haine », « la xénophobie ». Pour lui, l’agression russe d’aujourd’hui vaut l’agression allemande d’hier, « malgré le nouveau masque de la bête ». Accusant la Russie de « défier l’humanité », M. Zelensky a promis aux Ukrainiens « la victoire » et « la paix ».

Des familles en promenade au musée de l’histoire de l'Ukraine dans la seconde guerre mondiale, à Kiev, le 8 mai 2022.

Une nouvelle journée d’une guerre implacable

Puis la journée fut, comme les autres jours, celle d’une guerre implacable. Bombardements sur Odessa, pour le second jour consécutif. Offensives sur le front oriental du Donbass, autour de Lyman, Popasniansky, Sievierodonetsk et Avdiivka. Attaques autour de Kherson. La journée s’achevant par l’annonce du bombardement la veille d’une école dans le village de Bilohorivka, où soixante civils réfugiés là auraient été tués.

Il vous reste 65.96% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess