Equateur : le conservateur Lasso disputera le second tour de la présidentielle au socialiste Arauz

Le feuilleton électoral équatorien se resserre. C’est donc le conservateur Guillermo Lasso qui disputera, le 11 avril, le second tour de l’élection présidentielle contre l’économiste Andres Arauz, dauphin de l’ancien président socialiste Rafael Correa (2007-2017), a annoncé le Conseil national électoral (CNE) dans la nuit de samedi 20 à dimanche 21 février.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le feuilleton de l’élection présidentielle se poursuit en Equateur

Le jeune économiste Andrés Arauz, 36 ans, s’est placé en tête du premier tour avec 32,72 % des voix, contre 19,74 % à l’ex-banquier de droite Guillermo Lasso, 65 ans, et 19,39 % au leader indigène de gauche Yaku Perez, 51 ans, selon les résultats définitifs du scrutin du 7 février, proclamés par le secrétaire du CNE, Santiago Vallejo.

Ces résultats ont été approuvés par quatre des cinq membres du CNE présents à l’issue d’une session débutée samedi matin et qui s’est achevée tard dans la nuit.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le candidat de gauche Andres Arauz en tête au premier tour de la présidentielle en Equateur

Le dirigeant indien Yaku Perez dénonce une fraude

Le vainqueur du second tour succédera au président sortant, Lenin Moreno, ex-allié du président Correa (2007-2017). Condamné pour corruption, ce dernier, qui vit exilé en Belgique, n’a pu être candidat à la vice-présidence comme il l’aurait souhaité.

L’avocat écologiste Yaku Perez a dénoncé une fraude en faveur de son adversaire de droite qui l’a devancé pour la deuxième place et avait demandé en vain au CNE un nouveau décompte des voix.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’Equateur se prépare à une élection présidentielle dans un paysage politique fragmenté

Le Monde avec AFP

via LeMonde

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

CAN U20 : Tunisie et Burkina Faso pour terminer le travail, la Centrafrique dos au mur…

Next Post

Coupe de la CAF : 14 places à prendre, la JSK en danger… Le programme des barrages retour

Related Posts