Esprit vaudou : la sélection musicale du « Monde Afrique » #63

Chaque mercredi, Le Monde Afrique vous présente trois nouveautés musicales issues ou inspirées du continent. Cette semaine, nous vous invitons à un voyage initiatique en compagnie d’artistes qui, du Togo à Haïti en passant par la Réunion, proposent une musique imprégnée – à des degrés divers – de culture vaudoue, cette religion née au Dahomey (l’actuel Bénin) avant de traverser l’Atlantique dans les navires négriers pour s’épanouir notamment dans les Caraïbes, au Brésil et en Louisiane.

« Bella », de Vaudou Game

Depuis l’album Apiafo, en 2014, le chanteur et guitariste Viwanou Déboutoh alias Peter Solo, leader du groupe Vaudou Game, s’inspire de la tradition mystique de son pays d’origine, le Togo, pour donner naissance à un afro-funk envoûté. Paru le 11 juin, son quatrième opus, Noussin (« Reste fort », en langue mina), s’inscrit dans la même veine, même s’il a troqué les cuivres contre des claviers aux sonorités rétro. Par la magie du confinement lié au Covid-19, ce qui devait au départ être un simple EP s’est transformé en un disque de dix titres extatiques. Les esprits seraient-ils passés par là ?

« De colère », de Bonbon Vodou

Des divinités occultes se sont aussi penchées sur le Cimetière créole de Bonbon Vodou. S’agit-il de Sitarane, criminel et sorcier dont la tombe fait l’objet d’un culte satanique sur l’île de la Réunion ? Ou de Grand-Mère Kalle, dont les histoires hantent le piton de la Fournaise ? Toujours est-il que le deuxième album du duo français – Oriane Lacaille aux percussions, JereM à la guitare, tous deux au chant –, prévu le 20 août, se veut une ode à la vie, au métissage et au maloya hérité de l’esclavage. Légende bien vivante de ce genre musical, Danyel Waro apparaît sur l’un des treize morceaux.

« Erzulie », d’Erol Josué

Enfin, direction Haïti avec le Pelerinaj du chanteur, danseur et conteur Erol Josué. Un album de 18 titres, sorti le 28 mai, où celui qui est aussi prêtre vaudou et anthropologue convoque des divinités locales et des enregistrements sonores collectés au Bénin. Dans le clip Erzulie, tourné dans une carrière de sable non loin de Port-au-Prince, l’artiste appelle sur un air de blues ses compatriotes à construire un projet commun dans l’intérêt supérieur du pays, comme des couturiers de différentes générations s’uniraient pour confectionner la robe de la déesse de l’amour et de la beauté.

Lire aussi L’art de la rencontre : la sélection musicale du « Monde Afrique » #62

Retrouvez tous les coups de cœur musicaux de la rédaction dans la playlist YouTube du Monde Afrique.

via LeMonde

Total
0
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Tabaski 2021: Macky Sall a célébré la fête chez lui à Mermoz (photos)

Next Post

« Projet Pegasus » : les princesses qui voulaient fuir leur prison dorée aux Emirats arabes unis dans les filets de la cybersurveillance

Related Posts