Etats-Unis : des sénateurs républicains et démocrates trouvent un accord minimaliste sur les armes à feu

Vingt sénateurs américains, républicains et démocrates, ont annoncé, dimanche 12 juin, un accord sur plusieurs dispositions pour mieux encadrer l’utilisation des armes à feu.

Ces mesures, qui nécessitent une majorité qualifiée pour être approuvées au Sénat, incluent une incitation faite aux Etats de retirer leurs armes aux personnes jugées dangereuses ainsi que d’autres visant la santé mentale et la sécurité dans les écoles, mais ne comprend pas l’essentiel des réformes réclamées par les démocrates et Joe Biden.

Des « avancées » insuffisantes mais « importantes »

Le président des Etats-Unis a cependant immédiatement salué des « avancées » insuffisantes mais « importantes », estimant qu’il s’agirait du texte « le plus significatif sur le contrôle des armes à feu à être voté au Congrès depuis des décennies ».

La présence de dix sénateurs républicains parmi les signataires du communiqué annonçant ce compromis suggère qu’un tel texte a de réelles chances de passer au Sénat si l’ensemble des cinquante élus démocrates y sont favorables. Une majorité qualifiée de soixante voix est nécessaire pour qu’un tel projet de loi soit adopté, ce qui a bloqué jusqu’ici toute avancée majeure vers un meilleur encadrement de l’utilisation des armes à feu, en raison de l’opposition des conservateurs.

Le massacre dans une école primaire d’Uvalde (vingt et un morts), au Texas, avait déclenché plusieurs initiatives parlementaires, dont celle de ce groupe de sénateurs, mené par le démocrate Chris Murphy, qui a discrètement travaillé ces derniers jours afin de trouver un accord qui puisse être approuvé par le Congrès.

Des milliers d’Américains dans les rues

Les vingt sénateurs, dix républicains et dix démocrates, se sont mis d’accord pour « une proposition de bon sens, soutenue par les deux partis, pour protéger les enfants américains, garder [les] écoles en sécurité et réduire le danger de la violence à travers le pays », explique le communiqué commun. Leurs propositions comportent également un renforcement de la vérification des antécédents judiciaires et psychologiques pour les acheteurs d’armes âgés de 18 à 21 ans ainsi que des financements fédéraux pour divers programmes consacrés à la santé mentale.

Samedi, des milliers d’Américains ont manifesté pour réclamer un meilleur encadrement des armes à feu après de récentes tueries. Le 24 mai, un lycéen de 18 ans porteur d’un fusil d’assaut a tué dix-neuf écoliers et deux enseignantes dans une école primaire d’Uvalde, près de la frontière mexicaine. Quelques jours plus tôt, un jeune suprémaciste blanc de 18 ans avait tué dix personnes noires à Buffalo, dans le nord-est des Etats-Unis.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess