François Fillon rejoint le conseil d’administration d’un groupe pétrolier détenu par l’Etat russe

L’ancien premier ministre François Fillon lors d’un débat organisé à Paris, le 31 janvier 2017.

C’est désormais officiel. François Fillon a été nommé au conseil d’administration du groupe pétrolier public russe Zaroubejneft, selon la liste de ses membres disponible, samedi 3 juillet, sur le site du Centre de la divulgation des informations d’affaires, spécialisé dans la divulgation d’informations des entreprises russes et géré par l’agence de presse russe Interfax. La candidature de l’ancien premier ministre français, proposée par le gouvernement russe, avait été annoncée dans un document officiel russe rendu public le 11 juin, comme l’avait révélé Le Monde.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi François Fillon proposé au conseil d’administration d’un groupe pétrolier appartenant à l’Etat russe

Au sujet de cette candidature, M. Fillon déclarait alors au Monde : « Aujourd’hui, j’ai quitté la scène publique et je développe mes activités de conseil international. J’ai accompagné plusieurs entreprises européennes en Russie ces derniers mois et c’est dans ce cadre que l’on m’a proposé de siéger au conseil d’administration de plusieurs sociétés russes. » L’ancien premier ministre regrettait par ailleurs une présentation « caricaturale » de ses positions sur la Russie, avec laquelle il prône « un dialogue dans l’intérêt de l’Europe ».

Une société active dans l’exportation d’hydrocarbures

M. Fillon fait partie des membres du conseil d’administration de cette société pétrolière détenue à 100 % par l’Etat russe et spécialisée dans le développement et l’exploitation des gisements d’hydrocarbures, notamment à l’étranger, depuis le 28 juin.

Fondé en 1967, le groupe Zaroubejneft avait pour mission d’apporter une assistance technique aux pays amis de l’URSS pour y construire notamment des infrastructures pétrolières et développer leurs gisements d’hydrocarbures. Ainsi, il a participé à la réalisation de nombreux projets dans le domaine pétrolier, notamment en Algérie, en Afghanistan, au Vietnam, en Egypte, en Inde, en Syrie ou encore au Vietnam. Depuis la fin des années 2000, Zaroubejneft a aussi mené des projets d’extraction et de raffinage dans les Balkans, en Amérique latine et dans le nord de la Russie.

Condamné en juin 2020 à cinq ans de prison, dont deux ferme, dans une retentissante affaire d’emplois fictifs qui avait fait dérailler sa campagne présidentielle en 2017, M. Fillon entre dans le groupe russe en tant que président d’Apteras SARL, la société de conseil qu’il a fondée en 2017 et qui travaille déjà avec des entreprises françaises implantées en Russie.

Il rejoint ainsi d’anciens hauts responsables étrangers qui font déjà partie du conseil d’administration de groupes pétroliers russes. L’ex-ministre des affaires étrangères autrichienne Karin Kneissl, qui avait dansé une valse avec le président russe, Vladimir Poutine, en 2018, a été nommée en juin au conseil d’administration du géant pétrolier russe Rosneft, où l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder siège déjà depuis plusieurs années.

Contacté par l’Agence France-Presse, le groupe Zaroubejneft n’était pas joignable pour des commentaires dans l’immédiat.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

Total
1
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Assiettes, couverts, gobelets, pailles… L’Allemagne bannit les plastiques à usage unique

Next Post

« Les crises potentielles sont nombreuses en Méditerranée »

Related Posts