Guerre en Ukraine, en direct : huit morts dans de nombreux bombardements, une « terreur des missiles » dénonce Volodymyr Zelensky

Bombardements meurtriers dans tout le pays

Sur une grande partie du territoire ukrainien, le pilonnage de l’armée russe ne faiblissait pas jeudi. Ainsi, au moins cinq personnes ont été tuées et 25 autres blessées, dont 12 militaires, dans une frappe sur deux hangars à Kropyvnytskyï, dans le centre, a annoncé le gouverneur de la région de Kirovograd, Andriï Raikovitch. Du « matériel aéronautique », un avion civil An-26 et des appareils d’entraînement ont en particulier été endommagés, a-t-il précisé.

Les Russes avaient pris pour cible samedi des infrastructures ferroviaires et un aérodrome militaire dans cette même ville située à environ 300 kilomètres au sud de Kiev, y provoquant la mort de deux civils. Un soldat avait aussi perdu la vie, tandis que neuf autres avaient été blessés. Egalement jeudi, dans la région limitrophe de Dnipropetrovsk, au moins une personne a été tuée et deux blessées dans un bombardement, d’après son gouverneur Valentin Reznitchenko.

Dans la partie encore contrôlée par les Ukrainiens de la région orientale de Donetsk, à Toretsk, un homme et une femme ont péri jeudi lorsqu’un immeuble d’habitation de plusieurs étages a été touché, ont annoncé les services d’urgence. Kharkiv, la deuxième plus grande cité ukrainienne, dans le Nord-Est, a subi deux frappes de missiles S-300 qui ont provoqué des incendies, selon son maire, Igor Terekhovassène.

« Les agresseurs essayent de transformer Kharkiv en une ville lamentable, similaire à celles qu’ils ont en Russie », a-t-il dit à l’Agence France-Presse.

Non loin de Kiev, à Lioutij, des missiles de croisière ont détruit tôt dans la matinée un bâtiment sur une base militaire, tandis que deux autres ont été endommagés, a déclaré l’état-major de l’armée ukrainienne. Au total, six de ces engins, de type Kalibr, dont un a été abattu par la défense antiaérienne, ont été tirés de Crimée, une péninsule annexée en 2014 par Moscou, a souligné la même source. Des tirs au lance-roquettes multiple à partir du Bélarus voisin, un allié de la Russie, ont par ailleurs causé des « pertes » parmi les militaires ukrainiens dans la région septentrionale de Tcherniguiv.

Dans le Sud, une école a été détruite et il y a eu au moins un blessé quand une véritable pluie de missiles est tombée, selon le gouverneur de Mykolaïv.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess