Guerre en Ukraine, en direct : « L’armée russe détruit et tue simplement », déclare le président Zelensky après la mort de quinze civils, dont un enfant de 8 ans, près de Kharkiv

Le ministre de la justice américain, en Ukraine : « toutes les options possibles » pour poursuivre les criminels de guerre

Merrick Garland, le ministre de la justice des Etats-Unis, a promis d’explorer « toutes les options possibles » pour poursuivre les criminels de guerre et les auteurs « d’atrocités » dans ce pays. « Je suis ici pour exprimer le soutien sans faille des Etats-Unis aux Ukrainiens face à l’invasion injuste et injustifiée de la Russie », a déclaré Merrick Garland, filmé près de la frontière polonaise par la chaîne Fox News.

Le ministre américain, qui se rendra dans la soirée à Paris pour une rencontre avec ses homologues européens, a été accueilli par la procureure générale ukrainienne, Iryna Venediktova. Les deux responsables doivent discuter « des actions entreprises par les Etats-Unis pour aider les autorités ukrainiennes à poursuivre les auteurs d’atrocités ou de crimes de guerre constatés par le monde entier », a précisé Merrick Garland. « Les Etats-Unis leur envoient un message sans équivoque : il n’y a aucun endroit où se cacher », a-t-il ajouté.

Mme Venediktova a jugé son soutien « très important ». « Nous comprenons tous que nous faisons face à des ennemis très puissants », a-t-elle déclaré. Les enquêteurs ukrainiens disent avoir répertorié plus de 18 000 « crimes de guerre et agressions », dont des meurtres de civils, des viols, des attaques contre des infrastructures civiles, et identifié plus de 600 suspects depuis le début de l’invasion russe, le 24 février.

Les Etats-Unis avaient annoncé en mai la création d’un « observatoire du conflit », doté initialement de six millions de dollars, pour « recueillir, analyser et partager largement les preuves des crimes de guerre » qu’ils imputent à la Russie en Ukraine. Le président Joe Biden a personnellement qualifié son homologue russe Vladimir Poutine de « criminel de guerre » et de « boucher » et est allé plus loin que son propre gouvernement, en estimant que Moscou perpétrait un « génocide » en Ukraine.

La Russie affirme cependant que les allégations de crimes de guerre sont fausses et que les corps de civils, découverts après le retrait des troupes russes de la banlieue de Kiev, ont été mis en scène.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess