Guerre en Ukraine, en direct : les ports d’Odessa, de Tchornomorsk et de Ioujne reprennent l’exportation de céréales

Image de couverture : Un centre commercial frappé par un missile russe, dans le centre de Kharkiv, en Ukraine, le 27 juillet 2022. GENYA SAVILOV / AFP

  • « Nous reconstruirons le pont Antonovski », a assuré Volodymyr Zelensky mercredi 28 juillet au soir dans son intervention vidéo quotidienne. Des frappes ukrainiennes ont partiellement détruit, mardi soir, ce pont de la banlieue de Kherson, ville occupée par les forces russes, ont annoncé mercredi les autorités d’occupation. Le pont Antonovski est stratégique pour le ravitaillement, car il est le seul reliant la ville à la rive sud du Dniepr et au reste de la région de Kherson.
  • Les trois ports ukrainiens d’Odessa, de Tchornomorsk et de Ioujne, désignés pour les exportations de céréales, ont « repris le travail », même s’il reste des efforts à faire pour assurer la sécurité des convois, a annoncé mercredi la marine ukrainienne sur Telegram. « La sortie et l’entrée des navires dans les ports maritimes se feront par la formation d’un convoi qui accompagnera le navire de tête » a-t-elle précisé. Kiev et Moscou se sont mis d’accord à Istanbul, via une médiation de la Turquie et sous l’égide de l’ONU, pour permettre la livraison à l’étranger des quelque 25 millions de tonnes de céréales coincées dans les ports ukrainiens.
  • Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine, située dans le nord-est du pays, a été touchée par une attaque à la roquette russe, mardi. « A 4 h 25, le quartier industriel de Kharkiv a été bombardé [par] deux missiles S-300 », a écrit le maire de la ville, Ihor Terekhov sur Telegram.
  • Dans l’est de l’Ukraine, le bassin minier du Donbass a parallèlement été le théâtre d’intenses combats. Deux personnes ont été tuées et cinq blessées dans le bombardement d’un hôtel à Bakhmout, ont annoncé les services d’urgence ukrainiens. Des journalistes de l’AFP présents dans cette cité, l’une des dernières du Donbass à rester sous contrôle ukrainien, ont entendu des tirs d’artillerie sporadiques et vu une maison touchée par un obus russe.
  • La nomination d’Andriy Kostin, un député du parti politique du président, au poste de procureur général du pays a été confirmé mercredi par le Parlement ukrainien. M. Kostin, un député de 49 ans, membre du parti de M. Zelensky, Serviteur du peuple, a obtenu le soutien de 299 des 450 parlementaires ukrainiens. La première tâche de M. Kostin, a souligné le président ukrainien, qui avait proposé sa nomination, sera de « faire tout ce qui est en son pouvoir pour prouver la responsabilité de la Russie dans la guerre », « en coopération avec la Cour pénale internationale ». Il remplace Iryna Venediktova, démise de ses fonctions de procureure générale au début du mois.
  • L’Ukraine va augmenter ses exports d’électricité vers l’Union européenne, a affirmé mercredi Volodymyr Zelensky. Le président ukrainien a souligné sa volonté d’aider ainsi ses partenaires européens à résister au chantage de la Russie sur le gaz. Les Vingt-sept étaient parvenus, mardi, à un accord sur une réduction de leur consommation cet hiver, de manière à réduire leur dépendance envers Moscou, après la nouvelle baisse sévère des livraisons russes. Le géant gazier russe Gazprom a annoncé diviser par deux ses livraisons quotidiennes à l’Europe via le gazoduc Nord Stream.
  • L’économie russe est moins pénalisée que prévu par les sanctions, a annoncé mardi le Fonds monétaire international (FMI). Le produit intérieur brut de la Russie devrait se contracter de 6 % en 2022, anticipe le FMI, soit bien moins que le plongeon de 8,5 % sur lequel l’institution tablait lors de ses précédentes prévisions publiées en avril. Les pays européens, en revanche, en souffrent plus que prévu, relève le FMI.

Retrouvez notre direct d’hier ici.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Reportage. Dans les bois de Kharkiv, en patrouille avec les chasseurs de saboteurs russes

Décryptages. Bombardements sur les civils en Ukraine : des bavures russes en série ou une stratégie de la terreur du Kremlin ?

Reportage. Dans la ville ukrainienne de Lviv, l’intégration parfois difficile des déplacés russophones

Témoignages. « Les gens adorent regarder des Russes mourir frappés par des armes américaines. Ça me fait peur. Car dans ces cas-là, on devient comme eux : des barbares »

Tribune. « La région limitrophe du Donbass, peu évoquée, constitue un enjeu stratégique important »

Reportage. A Eze, sur la Riviera, les petites mains ukrainiennes font tourner les palaces

Factuel. Réduction des livraisons de gaz russe : les Occidentaux et Moscou se renvoient la responsabilité

Décryptages. L’aviation militaire russe, fragilisée par les sanctions

La carte de la guerre en Ukraine, jour après jour

via LeMonde

Total
1
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess