Guerre en Ukraine en direct : l’étau russe se desserre à Kharkiv, selon Kiev

L’armée russe recule à Kharkiv

L’étau russe se desserre sur Kharkiv, la deuxième ville de l’Ukraine située dans l’Est et qui était pilonnée depuis fin février, ont affirmé les autorités ukrainiennes dans la nuit de mardi à mercredi.

« Nos forces armées nous ont donné à tous de bonnes nouvelles de la région de Kharkiv. Les occupants sont progressivement repoussés de Kharkiv », a dit le président Volodymyr Zelensky dans une vidéo. « Je suis reconnaissant à tous nos combattants qui tiennent bon et font preuve d’une force surhumaine pour chasser l’armée d’envahisseurs ».

« Les localités de Cherkasy Tychky, Rusky Tychky, Roubijné et Bayrak ont été libérées » dans la région de cette grande ville, a précisé l’état-major ukrainien sur Facebook. « Ainsi, l’ennemi a été repoussé encore plus loin de Kharkiv, et les occupants ont eu encore moins de possibilités de frapper le centre régional ». Mais « l’intensité des bombardements dans le district de Kharkiv a augmenté », a-t-il aussi relevé.

De plus, selon Oleg Snegoubov, chef de l’administration régionale de Kharkiv s’exprimant sur Telegram, « en se retirant, les occupants russes laissent derrière eux des pièges mortels », des mines.

Les quartiers nord et nord-est de Kharkiv, qui comptait environ 1,5 million d’habitants avant la guerre, sont depuis des semaines frappés par des roquettes russes, causant la mort de civils. Fin février, les Russes ont voulu prendre la ville, en vain : les forces ukrainiennes ont résisté et les ont repoussés à quelques kilomètres de là, au prix d’âpres combats.

L’Institut américain d’étude de la guerre (ISW) avait noté en fin de semaine dernière que, dans cette partie orientale du pays, l’armée ukrainienne « fait des progrès significatifs et avancera probablement jusqu’à la frontière russe dans les jours ou semaines à venir ».

Cela semble aussi confirmer la tendance qui a émergé sur le front est au cours de ce troisième mois de l’invasion russe : d’un côté, les unités ukrainiennes contre-attaquent et progressent à l’est de Kharkiv, de l’autre, les Russes grignotent petit à petit du terrain à environ 150 km au sud-est de l’avancée ukrainienne, en direction de la partie du Donbass qui n’est pas encore sous contrôle russe ou séparatiste prorusse.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess