Guerre en Ukraine en direct : l’UE doit « être ouverte » à la candidature de l’Ukraine, selon le ministre français chargé de l’Europe

Bonjour Paulo,

Depuis le début du conflit, les Occidentaux ont effectivement organisé de nombreux envois de matériels militaires. Selon un communiqué publié le 9 juin par le ministère de la défense ukrainien, cent cinquante canons de 155 millimètres et « plus de cinquante autres canons de gros calibre » ont notamment été livrés aux forces armées du pays, ainsi que « des dizaines » de lance-roquettes multiples (MLRS) d’origine soviétique, « des centaines » de mortiers et « des milliers » de lance-grenades et lance-missiles portatifs, aussi bien antiaériens (Manpads) qu’antichars (ATGM).

« Nous avons aussi reçu environ deux cent cinquante véhicules blindés de modèles occidentaux », souligne le ministre de la défense ukrainien, Oleksii Reznikov, dans son communiqué. La livraison de plusieurs lance-roquettes multiples américains (M142 Himars et M270 MLRS), à l’efficacité jugée supérieure à celle des modèles soviétiques engagés au Donbass, a été également annoncée par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne. L’arrivée de canons automoteurs polonais AHS Krab et allemands PzH 2000, aux caractéristiques équivalentes à celles des canons français de 155 millimètres Caesar, déjà en action dans la partie orientale de l’Ukraine, serait aussi imminente. Quantité de munitions ont été en outre fournies par les Occidentaux.

Pour mutualiser les demandes d’armements de l’Ukraine et permettre qu’elles soient rapidement traitées, les pays occidentaux ont mis en place un centre logistique sur la base américaine de Patch Barracks, près de Stuttgart (Allemagne). Une centaine de militaires d’environ vingt-cinq pays y enregistrent vingt-quatre heures sur vingt-quatre les demandes formulées par Kiev.

Selon le compte rendu publié le 24 mai par l’agence Reuters et la revue Foreign Policy, qui ont eu accès à ce centre, les militaires ont mis en place un logiciel permettant de communiquer en temps réel les demandes ukrainiennes aux états-majors occidentaux. Chaque pays est invité à répondre à ces demandes, en fonction des capacités de ses armées. Le centre de Patch Barracks organise ensuite l’expédition des matériels jusqu’en Ukraine, selon des modalités tenues secrètes. « Il ne s’agit pas d’une compétition pour savoir qui livre les plus gros canons ou ceux qui sont les plus chers. La question est d’être efficace ensemble », souligne-t-on à l’Elysée.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess