Guerre en Ukraine, en direct : Marioupol contrôlée par les Russes, « cette libération est un succès », juge Vladimir Poutine

Les corps de neuf civils ont été retrouvés mercredi à Borodianka, près de Kiev. « Ces personnes ont été tuées par les occupants [russes] et certaines des victimes présentent des signes de torture », a accusé sur Facebook le chef de la police locale, Andriy Nebytov.

Borodianka a été, selon Kiev, le théâtre de « massacres de civils » durant le mois de mars, lorsque les forces russes occupaient la ville. « Dans une fosse, il y avait deux hommes de 35 ans, et à côté d’eux, une adolescente de 15 ans », a précisé M. Nebytov. Avant d’ajouter : « Dans une autre, les forces de l’ordre ont découvert les corps de six personnes : quatre hommes et deux femmes » qui « ont pu être identifiées comme des habitants de la ville ».

« Les militaires russes ont sciemment abattu des civils qui ne leur opposaient aucune résistance », a-t-il fustigé, précisant que les corps des victimes avaient été « emmenés dans des morgues de la région de Kiev pour être expertisés ». Des médecins légistes et des enquêteurs ont également inspecté les deux fosses, selon M. Nebytov.

Depuis le retrait des forces de Moscou il y a trois semaines de la région de Kiev, des centaines de corps de civils ont été retrouvés par les autorités ukrainiennes, qui dénoncent avec les Occidentaux des « crimes de guerre » des soldats russes qui occupaient la ville. Une accusation formellement rejetée par la Russie.

Pour aller plus loin, lisez notre article « Qu’est-ce qu’un crime de guerre ? Qui peut être jugé, et qui peut juger ? »

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess