Guerre en Ukraine, en direct : Volodymyr Zelensky s’attend à une « activité hostile plus grande » de la part de la Russie


Plusieurs officiers du bataillon Azov transférés à la prison de Lefortovo à Moscou

« Actuellement, plusieurs personnes parmi les commandants d’Azov, qui ont été capturées lors de l’assaut sur Marioupol, ont été emmenées à Lefortovo », a déclaré une source parmi les forces policières russes à l’agence de presse, sans préciser de qui il parlait exactement.

Située dans le district de Moscou, la prison de Lefortovo est connue pour être le lieu où le NKVD, l’ancêtre du KGB, pratiquait des interrogatoires par la torture dans les années 1930, du temps de l’URSS.

Plus tôt dans la journée, cette source russe avait également affirmé que le commandant adjoint du régiment, Sviatoslav Palamar, et le commandant de la 36brigade de fusiliers marins, Serhiv Volynsky, avaient été transférés sur le territoire de la Fédération de Russie pour enquête.

A la fin de mai, le dirigeant de la « république populaire de Donetsk », Denis Pouchiline, avait déclaré que les soldats seraient traduits devant la justice de cet Etat séparatiste prorusse autoproclamé, où ils étaient détenus. Le vice-ministre des affaires étrangères russe, Andreï Roudenko, avait, ensuite, confirmé que les prisonniers seraient jugés.

Selon TASS, plus d’un millier de militaires ukrainiens, qui se sont rendus à Azovstal, ont, depuis, été transférés sur le territoire russe pour des investigations. Le ministère de la défense russe avait affirmé que plus de 2 400 soldats ukrainiens – dont des combattants d’Azov – se sont rendus à la fin de mai.

Des soldats ukrainiens dans les sous-sols de l’aciérie Azovstal lors des semaines de bataille menée contre les forces russes à Marioupol, en mai 2022.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess