Honduras : six membres de gang morts dans un « incident » en prison


Une féroce guerre de gangs fait rage au Honduras, notamment entre les Barrio 18 et les MS13. Regulièrement la police doit intervenir, notamment à Tegucigalpa. Le 31 décembre 2018.

Six membres de gang sont morts lundi 4 juillet dans une prison de haute sécurité du nord-ouest du Honduras lors d’un « incident », ont annoncé les autorités. « Un incident s’est produit dans le centre pénitentiaire d’Ilama (El Pozo), Santa Barbara, où la mort de six prisonniers a été signalée », a indiqué le ministère de la Sécurité dans un communiqué, précisant que les circonstances étaient en train d’être examinées.

Pedro Joaquin Amador, chargé des prisons au sein du gouvernement, a précisé à l’Agence France-Presse que les personnes décédées appartenaient toutes au gang Barrio 18. Le directeur de la prison Maron Largo a expliqué à des médias locaux que les corps avaient été retrouvés sur le sol, portant uniquement des sous-vêtements, dans un bâtiment où sont enfermés des membres de ce gang.

Ces derniers jours, « il n’y avait pas eu de situation pouvant nous alarmer. La surprise a été totale », a-t-il relevé. Cet établissement héberge quelque 1 600 prisonniers, dont près de 600 appartiennent au gang Barrio 18.

Quatre de ses membres sont morts et onze ont été blessés le 27 janvier lors d’affrontements avec d’autres détenus dans la prison d’El Porvenir, sur la côte caraïbe du Honduras. Quelque 22 000 personnes sont enfermées dans une trentaine de prisons, certaines qualifiées de véritables académies de la criminalité par les autorités mêmes de ce pays d’Amérique centrale.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess