Hongkong : nouvelle arrestation d’une leader prodémocratie, le jour anniversaire de Tiananmen

Chow Hang-tung pose avec une bougie pour commémorer la répression de Tiananmen, le 3 juin 2021, à Hongkong.

Une figure du mouvement prodémocratie à Hongkong, Chow Hang-tung, a été interpellée, vendredi 4 juin dans la matinée, à l’orée de l’anniversaire des événements de Tiananmen dont la commémoration est interdite par les autorités.

Quatre personnes se sont présentées comme étant des policiers en civil face à Chow Hang-tung, devant l’immeuble de son bureau en centre-ville, et ont déclaré qu’elles procédaient à son arrestation, a constaté un journaliste de l’Agence France-Presse (AFP). Elle a été placée dans une berline noire et emmenée. Une source policière a précisé à l’AFP que Chow Hang-tung avait été arrêtée en vertu de l’article 17A de l’ordonnance sur l’ordre public.

Cette avocate de 37 ans est l’une des vice-présidentes de l’Alliance Hong Kong, qui organise une grande veillée avec des bougies dans le parc Victoria chaque 4 juin, en souvenir des victimes de la répression de la place Tiananmen de Pékin, le 4 juin 1989.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’Eglise catholique de Hongkong, dernier rempart contre l’oubli des manifestants réprimés de Tiananmen en 1989

Cette veillée a été interdite pour la deuxième année de suite par la police à Hongkong, les autorités invoquant les restrictions liées à la pandémie de Covid-19, même si la ville n’a enregistré aucun cas de contamination locale en plus d’un mois.

Arrestation de « Mamie Wong »

Après cette interdiction, l’Alliance Hong Kong avait annoncé qu’elle n’organiserait pas la veillée. Mme Chow avait en revanche indiqué à la presse qu’elle prévoyait de se rendre au parc Victoria vendredi soir à titre personnel.

Cette interpellation rappelle celle survenue dimanche 30 mai, quand la police hongkongaise a arrêté « Mamie Wong », une sexagénaire connue pour son engagement prodémocratie, alors qu’elle commémorait seule la répression de Tiananmen.

Lire aussi Hongkong : Joshua Wong, figure du mouvement prodémocratie, condamné à dix mois de prison supplémentaires

La commémoration de 2020 avait été également interdite par les autorités en raison de la pandémie. Des dizaines de milliers de personnes avaient néanmoins bravé cette interdiction et des poursuites judiciaires avaient été engagées contre vingt-quatre personnalités du mouvement prodémocratie.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

Total
0
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Amazon impose à la police plus de transparence sur l’utilisation des images des caméras de vidéosurveillance des particuliers

Next Post

A Paris, l’incompréhension des Algériens privés de billet d’avion pour Alger

Related Posts