Il simule son propre enlèvement pour obtenir de l’argent de ses parents et se fait voler par une femme 

La police a arrêté un étudiant en médecine de 23 ans du Makindu Medical Training College, au Kenya, après avoir organisé son propre enlèvement pour obtenir de l’argent de ses parents.

La Direction des enquêtes criminelles-DCI, dans un communiqué du jeudi 7 juillet, a déclaré qu’Edwin Kamau avait « disparu » dimanche dernier avant de bloquer son père et d’appeler sa mère affirmant avoir été kidnappée.

“Il lui a dit que ses ravisseurs voulaient une rançon de 70 000 shillings pour le libérer avant qu’il ne lui raccroche au nez », indique le communiqué.

“Ses parents désemparés ont signalé l’affaire aux policiers qui ont immédiatement lancé une chasse à l’homme pour retrouver les ravisseurs. Cependant, les appels ont persisté, Kamau disant à sa mère que ses ravisseurs étaient sur le point de l’éliminer. Déterminés à protéger la vie de leur fils, ils ont envoyé 10 000 Sh hier (ndlr :mercredi 6 juillet )via l’argent mobile et 40 000 Sh supplémentaires aujourd’hui. (Jeudi 7 juillet). Dès que Kamau a reçu les 10 000 Sh initiaux, il est allé dans une boîte de nuit à Thika pour se rincer la gorge et se réjouir en compagnie d’une femme qu’il avait rencontré. Et comme le destin l’aurait voulu, la femme s’est avérée être une voleuse qui a mélangé sa boisson avec une substance inconnue et a volé l’argent.

Aujourd’hui, après avoir repris le contrôle de ses facultés, il a rappelé et ses parents ont envoyé 40 000 Sh supplémentaires qu’il a retirés et sécurisés dans ses chaussures.

LIRE AUSSI: Nigeria/ Un jeune planifie son propre enlèvement pour escroquer sa mère trop « avare » (afrikmag.com)

À ce moment-là, les détectives s’étaient rapprochés de lui. Interrogé, Kamau a déclaré qu’il avait gaspillé de l’argent destiné aux frais de scolarité de son dernier semestre et se demandait comment il collecterait des fonds pour passer ses examens, d’où la fausse histoire. Il a en outre révélé qu’il avait été » kidnappé « aux côtés de deux autres étudiants dont les parents avaient payé leurs rançons.

Les détectives ont récupéré 38 600 shillings auprès de l’étudiant qui est actuellement détenu au poste de police de Koyole en attendant sa mise en accusation».

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess