Immigration vers le Royaume-Uni : les traversées de la Manche ont triplé en 2021

Le naufrage d’une embarcation de fortune (small boat), qui s’est produit mercredi 24 novembre et a coûté la vie à vingt-sept personnes, porte un coup de projecteur sur ces migrants qui tentent de traverser la Manche pour rejoindre les côtes britanniques depuis les environs de Calais.

Lire le récit : Article réservé à nos abonnés Après la mort de 27 migrants dans un naufrage au large de Calais, la colère des associations

La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord estimait, au 20 novembre, que 31 500 personnes avaient tenté une traversée vers le Royaume-Uni à partir des côtes françaises depuis le début de l’année. Côté britannique, ce sont au moins 25 792 migrants qui ont réussi à rejoindre le Kent, selon les chiffres du ministère de l’intérieur britannique (Home Office), compilés par l’agence de presse Press Association.

Cela représente plus de trois fois plus d’arrivées que l’année dernière (près de 8 417 en 2020), et quatorze fois plus qu’en 2019 (1 823).

Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) de Gris-Nez qui coordonne les sauvetages en mer dans une zone de compétence qui s’étend de la frontière Belge au cap d’Antifer, à quelques kilomètres à l’ouest d’Etretat, souligne, dans son dernier rapport d’activité, une « massification des départs » en 2021 – « il s’agit désormais d’un phénomène structurel, amené à durer ». En raison de l’intensification des contrôles douaniers, administratifs et sanitaires sur le chemin du Royaume-Uni, liée au Brexit, les embarcations de fortune deviennent le moyen de passage privilégié des migrants. Le Cross note aussi une hausse du nombre moyen de migrants par embarcation, de trente à cinquante personnes.

Lire les réactions : Article réservé à nos abonnés Après le naufrage de migrants dans la Manche, Boris Johnson appelle la France à une meilleure collaboration

Suite à cet accident, Paris et Londres, dont les relations sont houleuses autour des questions migratoires, entre autres, se sont accordés sur « l’urgence à renforcer la lutte contre les traversées illégales » lors d’un entretien téléphonique entre le premier ministre britannique, Boris Johnson, et Emmanuel Macron.

Du côté des associations, l’urgence est à la mise en place de voies légales de migration. « Tant que des voies de passage sûres ne seront pas mises en place entre l’Angleterre et la France, ou tant que ces personnes ne pourront pas être régularisées en France, il y aura des morts à la frontière », a déclaré au Monde la responsable d’Utopia56.

Malgré l’hiver qui approche et les conditions météorologiques qui se dégradent, le rythme des traversées ne montre pas de signe de ralentissement, comme ce fut le cas fin 2020. Pire encore, les records du nombre de personnes ayant réussi la traversée continuent régulièrement d’être dépassés : 1 185 le 11 novembre, 853 le 3 novembre.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess