Jair ­Bolsonaro goûte peu Zé Gotinha, le symbole du système de santé brésilien

La dernière rencontre entre Jair Bolsonaro et « Joe la gouttelette » a eu lieu dans un climat tendu, le 16 décembre 2020, lors de l’annonce tardive par le président brésilien d’un plan d’immunisationcontre le Covid-19.

10 mars 2021. Près de São Paulo, l’ex-président de gauche Luiz Inácio Lula da Silva s’exprime pour la première fois publiquement, à la suite de l’annulation de toutes ses condamnations en justice. Le tribun de la gauche prononce alors un discours fleuve, au ton enflammé, torpillant l’attitude de Jair Bolsonaro face au Covid-19. Soudain, Lula marque une pause et s’interroge gravement : « Mais où est donc Zé Gotinha ? Où est passé notre cher Zé Gotinha ? » Zé Gotinha ? Littéralement « Joe la gouttelette », en français.

Derrière cet intrigant patronyme se cache un sympathique personnage, petit bonhomme blanc, rond et souriant, la tête en forme de goutte et le torse frappé d’une croix bleue. Bien-aimé du grand public, véritable star chez les enfants, Zé Gotinha sert depuis plus de trente ans de mascotte au programme national de vaccination, et est même devenu, au fil du temps, le symbole même du SUS, le système de santé public brésilien.

De folles théories ont circulé

Mais voilà, Zé Gotinha a disparu ! Un comble, en pleine pandémie. Le bonhomme blanc aurait logiquement dû être la star de la campagne de vaccination en cours. Mais sa dernière grande apparition publique date du mois de décembre 2020. Et, depuis, les théories les plus folles avaient circulé en ligne : la « Gouttelette » est-elle au chômage ? En vacances ? Aurait-elle été enlevée par des malfrats ?

« Bolsonaro l’a renvoyé car il pense que c’est un membre du Parti des travailleurs ! », s’est indigné l’ancien président Lula

La réponse est plus prosaïque : la mascotte est tout simplement une des nouvelles victimes du président brésilien. « Bolsonaro l’a renvoyé car il pense que c’est un membre du Parti des travailleurs ! », s’est indigné Lula dans son discours. De fait, l’actuel président est un antivaccin assumé qui ne porte pas Zé Gotinha dans son cœur. Des mois durant, le chef de l’Etat n’a eu de cesse de bloquer l’organisation d’une campagne d’immunisation au Brésil.

Le vaccin, selon lui, pourrait en effet entraîner « mort, invalidité et anomalie ». La dernière rencontre entre Zé Gotinha et Bolsonaro, le 16 décembre 2020, fut d’ailleurs des plus glaciale. Ce jour-là, le chef de l’Etat lance enfin un plan d’immunisation contre le Covid-19. La mascotte blanche est là. Jair Bolsonaro, tout sourire (et démasqué), s’avance vers elle, lui tend chaleureusement une main à serrer… que Zé Gotinha (ou plutôt, l’être humain qui se cache sous la mascotte) refuse ostensiblement afin de respecter les gestes barrière. Bolsonaro donne le change, hilare, et pose aux côtés de la « Gouttelette ». Mais, au fond de lui, le président enrage.

Il vous reste 54.06% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

via LeMonde

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Congo-Sénégal : ce record que vise Sadio Mané

Next Post

Turquie : quatre personnes condamnées à la prison à vie pour le meurtre du journaliste Hrant Dink

Related Posts