La justice militaire russe refuse d’enquêter sur l’empoisonnement d’Alexeï Navalny

Alexeï Navalny, le 20 février 2021.

Circulez, il n’y a rien à voir. Une porte-parole du 235e tribunal militaire de garnison de Moscou a confirmé, lundi 22 mars, le rejet d’une plainte de l’opposant emprisonné Alexeï Navalny, qui accusait d’« inaction » les enquêteurs ayant refusé de mener des investigations sur son empoisonnement à Tomsk, en Sibérie, le 20 août 2020.

M. Navalny n’était pas présent à l’audience et a refusé d’y prendre part par visioconférence depuis le camp pénitentiaire de Pokrov, à 100 km à l’est de Moscou, où il est détenu.

Victime d’une substance identifiée par des laboratoires européens comme étant du Novitchok, agent neurotoxique militaire mis au point à l’époque soviétique, M. Navalny a passé plusieurs semaines dans le coma en Russie puis en Allemagne, d’où il est revenu en janvier, avant d’être aussitôt arrêté.

Lire aussi : Une enquête journalistique accuse les services russes de sécurité de l’empoisonnement d’Alexeï Navalny

Condamné pour une affaire remontant à 2014

Condamné à deux ans et demi de prison pour une affaire de fraude datant de 2014, qu’il dénonce comme politique, il est visé par de multiples autres procédures judiciaires.

Il a accusé le FSB, service de sécurité russe, d’être à l’origine de son empoisonnement sur ordre du Kremlin.

La police russe avait lancé en août un « examen préliminaire » après l’hospitalisation de M. Navalny, en inspectant les lieux où il était passé et en interrogeant des témoins.

Elle avait toutefois jugé qu’aucun élément ne permettait d’affirmer qu’un « crime » avait été commis. Et aucune analyse russe n’a mis en évidence, selon les autorités, de substance toxique dans son organisme.

La Russie a toujours balayé les demandes d’enquête émanant des Occidentaux, estimant, au gré des versions, que M. Navalny n’a pas été empoisonné, ou mettant en cause des services secrets étrangers, voire l’hygiène de vie de l’opposant.

Notre sélection d’articles sur l’affaire Alexeï Navalny

Le Monde avec AFP

via LeMonde

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Farba Ngom ‘sans masque’ : « Le président Macky Sall ne mérite pas ce compagnonnage hypocrite… Ousmane Sonko est un éternel manipulateur… »

Next Post

Affaire Ousmane Sonko – Adji Sarr : Les acteurs, les rôles et le scénario

Related Posts