L’avenir du golfeur Tiger Woods incertain après un accident de voiture

Le véhicule de Tiger Woods inspecté par la police de Los Angeles, mardi 23 février.

A 45 ans, Tiger Woods reste considéré comme l’un des meilleurs joueurs de golf de l’histoire. Mais les graves blessures aux jambes qu’il a subies lors d’un accident au volant de sa voiture près de Los Angeles, mardi 23 février au matin, font planer le doute sur l’avenir de sa carrière hors du commun. Rien à ce stade n’interdit toutefois de penser qu’il pourrait faire un retour en force sur les greens si l’intervention chirurgicale sur ses fractures est un succès.

Le golfeur était encore « conscient » après l’accident, survenu peu après 7 heures, mardi, et les secours l’ont extrait de son véhicule avec « des blessures graves aux deux jambes », a déclaré lors d’une conférence de presse un responsable des pompiers de Los Angeles, le chef Daryl Osby. Les secours ont dû utiliser un outil spécialisé et une hache pour extraire de sa voiture Tiger Woods, qui a ensuite été évacué vers un hôpital voisin disposant d’une unité de traumatologie, a précisé le chef Osby.

Dans un communiqué, l’agent de Tiger Woods a précisé que le sportif « souffrait de blessures multiples aux jambes ». « Il est actuellement en salle d’opération », précisait Mark Steinberg à la mi-journée. Selon le Los Angeles Times, le sportif souffrait d’une cheville brisée et de fractures aux jambes, dont une multiple.

Lire aussi Tiger Woods reçoit la Médaille de la Liberté, la plus haute décoration civile des Etats-Unis

Aucun autre véhicule ne semble être impliqué dans l’accident, selon les services du shérif du comté de Los Angeles, qui ont ouvert une enquête pour en élucider les circonstances. Le shérif Alex Villanueva a précisé que ses hommes n’avaient trouvé « aucune preuve » laissant penser que Tiger Woods conduisait sous l’influence de stupéfiants, de médicaments ou d’alcool au moment de l’accident.

Selon les premières constatations des policiers, Tiger Woods a franchi le terre-plein central et effectué plusieurs tonneaux, percutant au passage un arbre, avant de s’immobiliser sur le bas-côté. Le shérif Villanueva a estimé que Woods circulait « à une vitesse relativement plus élevée que la normale » en descente, précisant qu’aucune trace de freinage n’avait été relevée.

Des messages de soutien de Trump et Obama

De nombreux golfeurs et sportifs lui ont envoyé des messages d’encouragement, comme l’ancien numéro un Justin Thomas ou la star de la NBA Magic Johnson.

Lui-même féru de golf et propriétaire de nombreux parcours, l’ex-président Donald Trump a également adressé ses vœux de rétablissement à Woods. « Remets-toi vite, Tiger. Tu es un vrai champion », a-t-il tweeté via un conseiller. « Je n’ai aucun doute à ce sujet, il va revenir », a lancé plus tard le milliardaire lors d’une interview avec la télévision Fox.

Son prédécesseur Barack Obama a lui aussi souhaité un « prompt rétablissement » au champion. « Si nous avons appris quelque chose durant toutes ces années, c’est qu’il ne faut jamais considérer que Tiger est hors jeu », a-t-il écrit sur Twitter.

Quinze titres du Grand Chelem

Un temps donné perdu pour le golf et même incapable de marcher, Woods avait réussi durant l’année 2019 l’un des plus improbables come-back de l’histoire du sport. La star du golf a été opérée du dos à de multiples reprises, et se débattait de nouveau avec des problèmes de dos avant l’accident de mardi. Sa dernière victoire remonte à octobre 2019, une éternité pour celui qui a longtemps régné sans partage sur son domaine.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Masters Augusta de golf : Tiger Woods, le « Tigre » du green se relève

Mais dans sa carrière comme dans sa vie, l’Américain n’a pas fait les choses à moitié. Il avait mis fin à une disette de onze ans en Grand Chelem en remportant en avril 2019 le prestigieux Masters d’Augusta, grâce à une série de coups incroyables et à son mental d’acier. Comme à ses plus belles heures. Six mois plus tard, il s’était offert son 82e titre sur le circuit PGA lors du Zozo Championship, au Japon.

A son palmarès quasiment sans équivalent figurent 15 titres du Grand Chelem, soit trois de moins que son mentor Jack Nicklaus, et 82 titres PGA, record de son compatriote Sam Snead égalé.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Covid-19 : aux Etats-Unis, l’amélioration de la situation assombrie par le passage du seuil des 500 000 morts

Next Post

« La France dans le monde », portrait d’une puissance en trompe-l’œil

Related Posts