Les obsèques de Shireen Abu Akleh émaillées par des violences de la police israélienne

Le cercueil de Shireen Abu Akleh a manqué de tomber à terre lorsque les hommes qui le portaient ont été frappés par les forces de l’ordre israéliennes, vendredi 13 mai. L’hôpital Saint-Joseph, à Jérusalem, a été le théâtre d’une intense violence alors que le corps de la journaliste palestinienne, tuée deux jours plus tôt à Jénine lors d’un raid israélien, a quitté l’établissement.

Les coups de matraque de la police ont été nombreux, ainsi que l’usage de fumigènes et de grenades assourdissantes. Les policiers casqués ont foncé dans la foule pour tenter de la disperser. Ils se sont, pour certains, emparés de drapeaux palestiniens pour les jeter au sol.

Quelques minutes plus tard, le cercueil de Shireen Abu Akleh a finalement pu être transporté à dans une église de la Vieille Ville pour une cérémonie religieuse.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess