NBA/ Bill Russell, légende américaine et joueur le plus titré du Basket américain, est mort

Le monde du Basket américain et les partisans de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis sont en deuil. Hier, s’est était à 88 ans Bill Russell, joueur mythique de la NBA. Les hommages continuent d’affluer pour rendre témoignage de la carrière exceptionnelle de l’homme et surtout pour son combat dans la reconnaissance des droits civiques des Noirs américains.

Bill Russell, sacré onze fois champion NBA avec les Celtics et défenseur des droits civiques, est décédé dimanche 31 juillet 2022. « Bill Russell, le gagnant le plus prolifique de l’histoire du sport américain, s’est éteint paisiblement aujourd’hui à l’âge de 88 ans, avec sa femme Jeannine à son chevet », a annoncé sa famille sur le compte Twitter de l’ancien joueur. La NBA et plus largement le sport américain a perdu l’une de ses légendes.

« Aujourd’hui, nous avons perdu un géant », a réagi à l’annonce de son décès l’ancien président américain. « Sur le terrain, il était le plus grand champion de l’histoire du basket-ball. En dehors du terrain, il était un pionnier des droits civiques, marchant avec le Dr (Martin Luther) King et se tenant aux côtés de Mohamed Ali. » « Pendant des décennies, Bill a enduré les insultes et le harcèlement, mais cela ne l’a jamais empêché de défendre ce qui était juste. J’ai tellement appris de sa façon de jouer, de sa façon d’entraîner et de sa façon de vivre sa vie », dit de lui Barack Obama. Qui lui avait remis la Médaille présidentielle de la Liberté.

Quant au président Biden, il ajoute ceci sur le combat politique de l’homme: « La promesse de l’Amérique est que nous sommes tous créés égaux et que nous méritons d’être traités de la même manière tout au long de notre vie. Nous n’avons jamais pleinement tenu cette promesse, mais Bill Russell a fait en sorte que nous ne l’abandonnions jamais ». En 1963, il avait participé à la Marche sur Washington de Martin Luther King. 

Au plan sportif, on se demande qui va égaler son palmarès impressionnant. En effet, en treize saisons en NBA, sous le maillot des Celtics de Boston, Russell a décroché onze titres de champion, un record qui tient toujours, dont huit d’affilée de 1959 à 1966. Il fut aussi le premier noir américain nommé à la tête d’une franchise d’un sport professionnel américain et le premier à être sacré, dès sa deuxième année (1967), à la tête des Celtics.

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess